Publié dans Cinéma

JÉSUS DE NAZARETH, UN FILM DE FRANCO ZEFFIRELLI


Film Jésus de Nazareth

Le plus beau film qui puisse exister, sur la vie de Jésus de Nazareth, est sûrement celui de Franco Zeffirelli.

C’est un très long métrage qui dure plus de six heures et qui peut se regarder en deux fois.

C’est plus particulièrement au moment de Noël que certains d’entre nous pensent à Jésus, cet homme exceptionnel dont on ne voulait pas, tout simplement parce qu’il était un « Rabbi » clairvoyant et hors du commun qui prétendait que le Maître et son Serviteur étaient égaux. Avec un tel discours on l’a donc fait taire immédiatement et il n’est pas utile d’accuser les uns ou les autres, car tout le monde est responsable de sa condamnation au silence définitif.

Imaginez si mon pote Jésus revenait quelques 2010 années plus tard et qu’il constate ce qu’on a fait de son message d’amour et de paix.

D’abord il se demanderait pourquoi il y a tant de gens dans la rue qui meurent de faim et de froid, alors qu’il fait si chaud dans les couloirs du Vatican et qu’on y vit dans le luxe voire dans l’opulence. On a vu des images récentes de la nomination d’un Chanoine qui aime tellement le luxe qu’il se ferait botter le train arrière par mon pote et le Benoît N°16 également.

L’Apôtre Pierre aurait-il mal retransmis les volontés du Rabbi ou bien les hommes seraient-ils devenus sourds aux cris des enfants du monde entier qui meurent de malnutrition ou sous les balles des grands. Pourquoi le Pape, qui est normalement le successeur de Pierre, ne descend-t-il pas donner à manger aux pauvres ? Pourquoi n’est-il pas parmi les plus démunis ? Pourquoi ne vend-t-il pas les bijoux de l’Eglise et ne solde-t-il pas les comptes débordants de la Banque du Vatican, pour aider tous ses frères de la Terre. Tout le monde à droit à une assiette et à un toit.

Pourquoi l’être humain se complait-il dans les guerres ou le terrorisme, pourquoi n’acceptons-nous pas les différences des autres comme des richesses nécessaires au développement de l’humanité. Pourquoi les colombes se sont-elles transformées en rapaces sanguinaires. Faudra-t-il prochainement recommencer l’épisode qui consiste à chasser les marchands du Temple.

Nous sommes tellement aveugles, égoïstes, méprisants et sans amour, que nous sommes prêts à recommencer les mêmes erreurs qu’il y a quelques vingt et un siècles. Certes la peine de mort n’est plus de mise sous nos latitudes, tout en subsistant cependant dans certains pays soi-disant développés, alors si Jésus revenait aujourd’hui il ne finirait pas sa vie sur le Golgotha, mais sûrement à l’asile et bien ficelé dans une camisole. Parler de l’amour universel c’est se condamner soi-même à la peine capitale et personne ne veut plus entendre les mots de partage ou d’écoute et encore moins les dirigeants de ce monde qui n’hésitent pas à serrer des mains aussi pleines de sang que les leurs et qui font des ronds de jambes, pour vendre quelques armes tout en parlant de tolérance, de paix, de sagesse et des droits de l’Homme.

Non, Jésus ne reviendra plus ! Il n’a plus rien à faire dans ce monde ignoble, car il est déjà trop tard.

Continuons à polluer et à tuer, en faisant des profits, et il ne nous restera plus beaucoup de temps à vivre.

 

Auteur :

Chroniqueur libre et indépendant, mais pas dupe sur la définition du mot liberté. Je suis un paresseux pathologique, n'acceptant pas les critères de performance imposés par notre Société. Rebelle qui respecte sa vraie nature, en se laissant vivre parfois dans le rêve.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s