RSS

LA PRESIDENTE BIERER DECORE FREDERIC PIERANGELI

11 Mai

La Présidente BIERER et Frédéric PIERANGELI

Il y avait du monde et du beau monde, en ce dimanche 9 mai 2010, pour assister à la remise des Palmes Académiques, au Chef de Cuisine Frédéric Pierangeli de l‘Ermitage du Moulin Labotte, par la Présidente Jacqueline Bierer qui honorait ainsi le parcours éducatif d’un artiste d’exception.

Madame la Présidente de la Section de l’Ordre des Palmes Académiques arrivait directement de Paris, en compagnie de son secrétaire Régis Singer, pour élever le Maître-Queux Frédéric Pierangeli au grade de Chevalier.

Jacqueline Bierer, avec sa classe toute naturelle et son talent d’oratrice, rappelait le parcours plutôt atypique de ce Chef aux multiples talents, dont celui d’enseigner son Art auprès de nombreux élèves de lycées hôteliers venus en stage dans son magnifique établissement, abrité dans un ancien moulin du XVIIIème siècle situé dans un écrin de verdure, au cœur de la forêt ardennaise. Le Chef Pierangeli a aussi dispensé son savoir auprès de jeunes adultes handicapés mentaux qui se trouvaient en milieu protégé.

A l’Ermitage du Moulin Labotte, situé à Haybes-sur-Meuse dans les Ardennes Françaises, Frédéric Pierangeli propose une cuisine d’instinct, généreuse et de cœur. Ce Chef est un créatif qui goûte et teste constamment son travail pour le faire évoluer vers le sublime. Ses idées novatrices l’amènent vers des compositions rarissimes qui sont devenues sa signature inimitable, comme son mille-feuilles de foie gras ou ses lasagnes au boudin blanc, sans parler de son omelette norvégienne que nul autre pâtissier ne peut reproduire avec ce savoir-faire qui le distingue de ses confrères. Il sait nous offrir une cuisine méritante, comme cet artiste qu’il est dans le sens le plus noble du terme. La carte de Frédéric Pierangeli est une sorte de trait d’union entre la cuisine de terroir et la haute gastronomie française. Bien plus qu’une gourmandise, c’est un vrai bonheur de faire étape chez lui, près d’une cave qui abrite le sang de la terre qui constitue de si grands crus.

Régis Singer soulignait, quant à lui, qu’après le 7ème Art il en existait bien un 8ème dont on ne parle pas assez et qui est celui de la gastronomie appelé aussi Art Culinaire.

Le Chef Frédéric Pierangeli, visiblement très ému, remerciait la Présidente et son Secrétaire, ses parents qui lui firent confiance en investissant dans ce bel établissement, sa sœur Estelle qui est Avouée à Reims, sa fille Anne-Sophie qui est aux études, sans oublier Thérèse B. la décoratrice parisienne qui intervient souvent pour changer les thèmes du Moulin selon les évènementiels du moment. Parmi l’assistance nombreuse on notait la présence du célèbre Avocat carolomacérien Maître Harir et de son épouse, ainsi que du Docteur Grésillon et de Madame, puis de nombreux commerçants et artisans locaux.

Une bien sympathique cérémonie qui se prolongea jusque tard dans la nuit autour d’un magnifique buffet gargantuesque préparé par les soins de Frédéric Pierangeli.

Régis SINGER, Jacqueline BIERER et Frédéric PIERANGELI

 
Poster un commentaire

Publié par le 11/05/2010 dans Ardennes

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :