RSS

J.J. Quéro, le dernier Samouraï

23 Juin

Maître Jacques QUERO

Dans un parcours sportif il est fréquent de rencontrer de nombreux enseignants, plus ou moins qualifiés, dans les différentes disciplines liées aux « Arts Martiaux », il suffit de compulser les revues appropriées chez votre marchand de journaux pour vous en rendre compte. Dans les dernières pages, chacun se vend à sa manière en prétendant être le meilleur spécialiste, expert ou maître en arts de la guerre.
Cependant, très peu peuvent en fait accéder au véritable titre de « Maître » délivré uniquement dans une école au Japon.
Pour enseigner, il ne suffit pas d’avoir un brevet d’enseignement fabriqué par les fédérations françaises d’arts martiaux, il faut aussi avoir de hautes qualités humaines et comme le prétendait un vieux Maître japonais : « il n’y a pas de mauvais élèves, il n’y a que de mauvais Maîtres ».
Jacques Quéro est assurément le dernier vrai Maître qui exerce encore sa discipline à ce jour, le « Ju-Jutsu Traditionnel ».
Le parcours de Jacques Quéro est exemplaire car avant de partir au pays du « soleil levant », il était déjà ceinture noire 3ème dan de Judo, enseignant, compétiteur et formateur de champions Belges et Allemands.
Il a aussi participé à la formation de prestigieuses unités d’élite de l’Armée et s’est occupé de mettre en place un enseignement adapté aux personnes handicapées. Il revient du Japon, quelques années plus tard, avec le titre de « Shihan » (5ème dan) puis passe « Shihan-gi » avec la délivrance des « makimonos » (rouleaux ésotériques de l’école), remis par le Grand Maître Shodai Soke Okuyama Ryuho (fondateur du Yawara Hakko Ryu Ju-Jutsu au « Hombu Dojo » de Tokyo).
De retour en France, Jacques Quéro fonde « l’Académie Européenne Hakkoryu Jujutsu ». Son école se veut traditionnelle, bien que séparée du Japon. Sous la pression du Ministère de la Jeunesse et des Sports, aux ordres de la Fédération Française de Judo qui veut la main mise sur son enseignement de qualité, il est obligé de changer le nom de son Académie et décide de devenir complètement autonome en n’appartenant à aucun organisme d’Etat.
C’est le rare enseignant à respecter et à faire respecter le « Bushido » dans ses Dojos, ce code d’honneur et de morale traditionnelle qui se veut être la référence dans tous les arts martiaux, mais qui a été occulté volontairement au profit de la seule compétition qui tue l’essence même des arts martiaux. Ce code se veut pourtant un excellent support éducatif et de réinsertion puisqu’il prône des valeurs comme le courage, l’humanité, l’honneur, la modestie, l’amitié et le respect, toutes ces règles de vie qui font tellement défaut à nos enfants d’aujourd’hui et aux parents que nous sommes. Hier on ne pouvait être Samouraï ou Chevalier qu’en respectant cette ligne de conduite qui faisait les grands hommes et participait à la noblesse d’âme, que sont devenus les « gentleman » ?
Son art, Jacques Quéro l’enseigne avec passion, il n’hésite pas à s’investir personnellement et à se déplacer dans toute l’Europe pour diriger de grands stages, ouverts à tous, durant lesquels on transpire beaucoup sur les tatamis tout en respectant l’autre qui n’est plus un adversaire, mais devient plutôt un partenaire qui va nous aider à évoluer dans cette discipline très physique, car le seul vrai combat est le combat contre soi-même et tout ce qui nous limite dans la vie de tous les jours. Le katana (sabre) utilisé à partir du 3ème kata ne sert plus à trancher des gorges, mais symboliquement notre propre Ego.
PCB le 20/12/2006

Maître JJ Quéro et son fils Denis

http://www.aejt-jjquero.com/aejt-jjquero.htm

 

Publicités
 
6 Commentaires

Publié par le 23/06/2010 dans Sports

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

6 réponses à “J.J. Quéro, le dernier Samouraï

  1. Mesam

    07/06/2014 at 02:45

    Bonjours, En un résumé simple et juste, je vais vous exposer clairement se qui est reproché a cette art martial :
    Les techniques du Wajutsu viennes principalement du Hakkoryu, Qui est un style de jujitsu qui fait déjà une synthèse entre :
    le « Daïto-ryu » « Kito-Ryū » « Takenuchi-Ryū » et « Tenshin-Shinyo-Ryū ».
    On peux dire que la souche d’où le Wajutsu a était tiré est fiable et vraiment efficace. Et dans le hakko-ryu l’aspect thérapeutique (médecine chinoise) est mis en avant avec le travail sur les « Gakun » a un stade plus avancé vers le 3ième voir 4ième dan. Dans le même travail sur les méridiens on influence le « Ki » dans le corps grâce aux pression sur ses Gakun. C’est de la médecine chinoise et japonaise tout sa.
    Mr.Quero, a fait quelque stage de hakko-ryu et un grand stage. Il a pratiqué le judo, et le judo-jujitsu.
    Dans tout art martial, peux importe le style, on ne peux physiquement pas apprendre en 1mois toute la profondeur d’un art martial ni même avoir des reflex ect.., ou en poussant un peux, même 1an ne suffis pas. Pour intégré vraiment un style il faut le pratiqué 10 année pour s’en prévaloir et le dispensé en fondation solide d’une nouvelle école d’art martiaux.
    Je dit cela car mr.Quero, a fondé sont école en calquant une autre qui est le hakko-ryu.
    que se soit le nom des techniques, les formes des techniques, le cérémonial des kata, l’étiquette dans les dojos, le logo de sont école (…).
    En fait il a fait un hakko-ryu français qui, Il faut le dire, est de très mauvaise qualité technique.
    j’explique pourquoi je dit celas :
    Dans les kata, on y retrouve aucun « principe ». c’est a dire, que les clés sont impossible à pratiquer si la personne en face n’est pas consentante car on nous montre des manière de placé les clés qui sont impossible a réalisé en vrais situation.
    (Sans pensé à de la domination, bien sur en club on est tous consentant puisqu’on s’entraîne ensemble) Il a ajouté des coup frappé de karaté, mais les positions des jambes sont tellement écarté que lorsqu’on donne un coup de pied on perd l’équilibre (c’est très mal enseigné) et le wajutsu est très fermé et refuse toute proposition de stage inter club avec le karaté.
    Mr.quero en fondant sont école disait vouloir crée un vrais judo-jujitsu authentique, mais il a dévié de cette objectif petit a petit ses 30 dernière année. Il faut savoir que maintenant (c’est actuelle) les techniques de judo et les Projection sont plus du tout au programme des passages de grade.
    La qualité technique et profonde du Hakko-ryu, en si peux de temps d’étude, n’a pu qu’être singé par Mr.Quero. Se qui fait qu’il y a si peux de variante dans les clés et un manque cruel d’efficacité qui fait qu’un art martial est considéré comme art martial.
    _En réalité avec le temps, Mr.Quero a crée une sorte de « Yoga-Jujitsu ». Car pour toute les technique le but dit est de faire circulé les énergies du corps et non pas de réellement se défendre. Sa se n’est expliqué que dans les stages et club. Car sur les affiches de pub il est écrit en toute lettre bien visible « Self Défense ».
    Les clés enseigné sont réel, les déplacement aussi, mais le style (qui définie la gestuel de réponse dans un combat) ne permet pas de se défendre.
    Se qui pousse a rester c’est le fait que tout soit pratiqué a la cool, et qu’il y a une bonne ambiance.
    Sa mis a part un vrais pratiquant (pas quelqu’un qui n’y connait rien) qui veux se découvrir, est vraiment déçus en voyant le niveaux pauvre de cette méthode. Qui a trouvé un cache misère, une excuse a tout qui est : La circulation des énergie dans les circuit d’énergie que l’on fait fusionné avec sont esprit pour crée une puissance qu’on peux transmettre génétiquement a sont adversaire sous forme d’onde.
    (On ne dit pas toute la phrase, en général on dit juste que l’on réactive les méridien du corps)
    Voila pourquoi certain sont remonté contre le wa-jutsu, tout se qu’il a c’est une très belle philosophie de non violence et de prospérité mutuelle.
    Mais une organisation a but lucrative (le Wajutsu est une S.A.R.L dont le père et le fils sont les associé ) qui propose des rituels, une soumission total a un maître et qui pour attiré les foules fait des miracles en publique, mets en avant une doctrine fédératrice, pour atteindre un seul but faire bougé des gens a distances a l’aide du « Ki », certain appelle sa une secte. Un mot violent. Mais peut être pas si faux en faisant le tour de la question. Et pour ceux qui aime la polémique, il y a les vidéos sur youtube.

     
  2. demey

    11/06/2014 at 09:40

    Reponse à Mesam, Votre commentaire est un pur copié-collé du courrier de Bryan le 30/04/2013 ( fautes d’orthographe comprises .)

     
    • Mesam

      21/10/2017 at 07:35

      Ça m’étonnerait fort car je l’ai écrit. Et mis du temps pour formuler mes phrases. Après peut être que les mêmes dérives entraînent les mêmes critiques ?

      En résumé : sur la liste d’arguments avançé la seul réponse est  » quelqu’un d’autre a dit comme toi » et  » il y a des fautes d’orthographes » donc pas de réponse a mon argumentaire.

      J’ai côtoyer cette « secte » et pour passer la ceinture noire dit : « stade des valeurs » il faut donner un historique des arts martiaux autre que le wajutsu dèjas pratiqué et s’engager sur l’honneur a faire prospèrer le wajutsu et ne jamais le dénigrer etc.

      Je pourrais vous parler des dirives encore et encore. C’est très très légée de répondre avec si peu d’arguments.

      Cordialement.

       
  3. Mesam Bryan

    21/10/2017 at 07:52

    Je rajoute que bryan et mesam son des pseudo que j’utilise pour les forums. En plus de ne pas être un argument n’oublie pas sur internet

     
    • Mesam Bryan

      21/10/2017 at 08:02

      Je viens de vérifier les forums ou j’ai écrit un Poste. Effectivement j’ai utilisé un autre pseudo et copie colé mon poste ici.

      n’oublions pas que nous sommes sur internet, j’ai utilisé un pseudo différents.

      A la base j’interviens pas dans les forums j’ai pas de pseudo attitré.

      Cordialement.

       
      • Jean-louis Luc

        09/01/2018 at 23:25

        Namasté,
        il est une réalité qu’il faut reconnaitre, Monsieur Quéro , et ,non maître, a su utiliser les arts martiaux pour en tirer profit. Et arriver à manipuler et faire croire ce qui n’existe pas, il faut être emprunt d’un ki ridicule intérieur et cela on ne peut lui enlever.
        Il serait grand temps que les gens , et ses disciples tels qu’ils sont nommés dans toutes sectes, se réveillent!!!
        Pour ma part je suis allé au Hombu Dojo au Japon de O Sensei Okuyama où JJ Quero c’est effectivement rendu et où il n’a reçu aucun titre et a été demandé de quitter le dojo .
        Ce personnage est une personne frustrée qui s’est auto-gradé!!
        J’ai eu l’occasion d’avoir certain de ses élèves dans mes stages, Jacques Broggi par exemple pour ne pas le cité, à qui j’ai pu montrer beau nombre de technique qu’il n’avait jamais vu et qui a quitté lui même JJ Quero .
        C’est une honte d’enseigner les arts martiaux de cette façon, le dernier Samouraï si il veut mais certainement le premier des idiots dans le monde des arts martiaux.
        Faible d’esprit ceux qui le suive et croix en ce qu’il raconte!!!.
        Comme dans tous les clubs et fédérations, il y a toujours un qui arrivé à certain niveau veulent être au-dessus des autres et renient ses maîtres et inventent n’importe quoi.
        Les arts martiaux , comme tout sport doivent évoluer mais pas n’importe comment et ce monsieur est la démonstration de n’importe quoi.
        J’en tien pour preuve que j’ai eu l’occasion d’assister à une des démonstrations où je me suis désigné volontaire pour être Uke et ce personnage à tout simplement refusé!!
        J’ai pour ma part pratique et suivit l’enseignement de plusieurs méthode Aiki Ju jutsu et approfondi la méthode Hakko en pratiquant chez les plus grands de cette méthode: Nidaï Soke Okuyama, Maître Riesser, Soke Irie où j’ai obtenu le titre de Kaiden Shihan, O Soke Sensei J.-B. Glérand (titré soke par le ministère des sports du Japon) avec qui j’ai beaucoup pratiqué et m’a remis le titre de Sandaï kishu et Doshu sensei, Maître Garcia A. , Maître Lamonica Sensei, Kenyu Chinen pour le Kobudo, Soke Gilis pour le Tai-jutsu …. Jamais aucun de ces grands instructeurs n’a parlé de ki ou autres forces invisibles, mais tous ont connu ce charlatant…

        A bon entendeur,
        Doshu Sensei Menkyo Kaiden Shihan Sandaï-Kishu
        Jean-Louis Luc

         

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :