Publié dans Sexy

GLOIRE A TOI FEMME FONTAINE


Fontaine Wallace

Dans toute ma vie d’homme, j’ai eu la chance inouïe de rencontrer une seule femme qui puisse correspondre à cette appellation, parce que le phénomène reste assez rare en même temps que curieusement étrange tant pour la femme que pour son partenaire.

Pourquoi serions-nous les seuls à éjaculer au moment de l’orgasme.

Je m’occupais très correctement de ma partenaire, avec ma langue et mes doigts, lorsque brûlante de désir elle m’invita avidement à venir en elle, n’y tenant plus. J’avais à peine franchi le seuil de son bel étui, doux comme le plus pur des satins et aussi humide qu’un jardin fleuri de rosée matinale, que je fus étrangement surpris d’avoir le ventre arrosé par une giclée intense aussi fine qu’une ficelle.

Ma partenaire, soudain gênée, m’avoua qu’elle ne comprenait pas vu que c’était la première fois que cela lui arrivait, comme pour moi d’ailleurs.

Nous avions tous les deux la trentaine approchante, nous n’étions ni beaux ni laids et je n’étais pas autrement membré que les autres hommes, m’estimant être dans la bonne moyenne. Alors que venait-il de se passer vraiment ce jour-là. Était-elle plus excitée que les autres fois, plus amoureuse ou avais-je été plus doux, voire meilleur amant. Elle n’en savait pas plus que moi. Nous étions, elle et moi, complètement déroutés par ce nouvel aspect de sa jouissance extraordinaire, mais en même temps elle semblait tellement heureuse et reconnaissante.

Je me suis renseigné auprès d’un Médecin qui m’a révélé que ces femmes étaient appelées des «femmes fontaines». Quel original et mignon petit nom qui me donnait l’envie fiévreuse de recommencer sans attendre, mais en vain !

«A la claire fontaine, m’en allant promener», je suis resté sur ma faim parce que je n’ai plus eu l’occasion de retrouver une autre source d’eau vive, bien qu’il ne faille pas dire «fontaine, je ne boirai pas de ton eau». Ma fontaine est partie couler ailleurs, on ne retient pas l’élément eau !

Mais je me suis tellement régalé que je suis toujours à la recherche d’une nouvelle oasis rarissime.

Lorsqu’un homme rencontre une «femme fontaine», c’est d’une part très existant et d’autre part difficile de s’en passer parce qu’on y prend goût, dès la première fois. Voir jouir sa partenaire aussi intensément est une source de plaisir pour tous les sens et le plus beau cadeau qu’on puisse lui faire, en la rassurant et en la caressant pour l’apaiser.

Depuis cette expérience, j’ai eu d’autres femmes dans ma vie et j’avoue trouver très fades les rapports qui ne jaillissent pas. J’ai connu un grand champagne, alors difficile de se remettre au mousseux !

N’ayez plus peur, mesdames, de prendre votre pied en inondant votre lit et vos partenaires. Éjaculez à votre aise, car nous aimons çà nous les hommes gourmets de l’amour physique.

Reprenez confiance en vous et tirez une fierté inouïe de ce joli petit phénomène qui vous rendra encore plus belles, plus sereines, pleines d’assurance et surtout invincibles, face à la concurrence déloyale de certains canons de beauté qui restent sèches et ne vaudront jamais les geysers que vous êtes !

Merci mille fois de nous bénir de la sorte !

Écrit par Philippe Chauveau-Beaubaton

 

Auteur :

Chroniqueur libre et indépendant, mais pas dupe sur la définition du mot liberté. Je suis un paresseux pathologique, n'acceptant pas les critères de performance imposés par notre Société. Rebelle qui respecte sa vraie nature, en se laissant vivre parfois dans le rêve.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s