CES JEUNES QUI N’AIMENT PAS LA FRANCE


Ces jeunes qui n ‘aiment pas la France

Qui sont ces jeunes qui n’aiment pas la France, sifflent l’hymne national et notre drapeau tricolore durant la rencontre amicale France-Tunisie, brûlent dix voitures sur le plateau de tournage du film de Luc Besson « From Paris with love » (pourtant il les aimait tant ces jeunes !).

Ce sont, nous dit-on, de jeunes Français issus de l’immigration ! Mais aucun citoyen Français digne de ce nom ne peut siffler l’hymne de son Pays, même s’il n’est pas d’accord avec le pouvoir politique en place. Nos aînés ont été tués au Champ d’Honneur, en chantant la « Marseillaise » pour que flotte librement le drapeau Bleu, Blanc et Rouge, afin que notre Pays ne tombe pas aux mains des envahisseurs qui ont maintes fois voulu le conquérir au prix du sang.

Ces jeunes ne se sentent ni Français, ni du Pays de leurs parents, ce sont des apatrides révoltés qui se complaisent à semer la terreur sur les stades, dans la rue et dans les transports ! Ils sont la honte de leurs parents qui se sont battus pour la France, sont venus y vivre et y travailler durement.

Aujourd’hui, plusieurs générations de ces jeunes sont complètement perdues. Ils disent ne pas aimer la France mais qu’ils se rassurent car la France ne les aime pas, tout simplement parce qu’ils refusent de s’intégrer dans la Société que nous leurs proposons, qu’ils ne veulent souvent pas travailler préférant vivre sur le dos des contribuables et de leurs trafics violents voire mortels en tous genres.

Qui est responsable de ce désœuvrement non corrigé quand il était encore temps ? Tout d’abord les parents qui laissent tout faire parce qu’ils ne savent pas tout, ne parlant souvent pas bien la langue de notre Pays, puis l’Éducation Nationale dont le rôle n’est certes pas celui de palier aux manquements et aux insuffisances de l’éducation familiale de base mais d’inculquer un esprit civique aux élèves qui lui sont confiés. Enfin l’État Français a une part de responsabilité non négligeable, depuis qu’il a supprimé le Service National qui permettait à chaque jeune citoyen d’apprendre à aimer son Pays de souche ou d’accueil… les adultes sont toujours responsables de ce qu’ils ne transmettent pas à leurs enfants !

Toutes les politiques, menées sur ce sujet, échouent les unes après les autres tout simplement parce qu’on essaye de traiter le mal en posant un cataplasme sur une jambe de bois (ce qui est sans effet). Pourquoi a-t-on réuni en un même endroit des populations issues de différentes ethnies, au lieu de les mélanger à la population existante ?

Pourquoi avoir eu cette volonté de créer de si grands ensembles qui ne sont que des « Ghettos » ou chacun se sent rejeté ?

Pourquoi, dans le but d’obtenir une relative paix sociale, a-t-on fermé les yeux pendant tant d’années sur l’économie parallèle qui provient des trafics d’armes et de drogues de ces cités ?

Pourquoi a-t-on laissé faire, sans jamais réagir, et s’installer des zones de « non droit » où la Police et les services de secours ou d’urgences ne peuvent même pas intervenir sans se faire insulter et tabasser.

Est-ce cela la France ? Un Pays qui n’a plus de couilles pour remettre de l’ordre dans cette chienlit galopante ! C’est cela le laxisme de l’État qui se disait humain avec les jeunes ! Mais les jeunes ont besoin de repères et d’une certaine sévérité.

Notre devoir est de les aimer, de les nourrir, de les éduquer et de leur montrer le chemin. Quand on laisse son fils ou sa fille de 15 ans aller siffler sa haine au Stade de France, c’est que sa vie ne nous intéresse pas vraiment ! Quant à ces jeunes, si réellement ils détestent la France, qu’ils voyagent et aillent voir ailleurs ce qu’on leur propose de mieux. L’effort doit être consenti des deux côtés !

Oui, siffler l’hymne national est une infraction prévue et réprimée par la loi… Lââm a été magnifique dans l’interprétation de la « Marseillaise » et très courageuse de la chanter jusqu’au bout. Que ces jeunes, qui ne sont heureusement pas la majorité, prennent exemple sur leurs aînés qui réussissent.

Jean d’Ormesson proposait hier soir, dans l’émission de Laurent Ruquier « On n’est pas couché », et avec son humour habituel, de ne plus jouer les hymnes nationaux dans les stades afin d’éviter ce genre de conflits.

Mais Cher Monsieur l’Académicien, ai-je envie de vous dire avec respect, pourquoi ne pas baisser son froc et s’enduire l’anus de vaseline, pendant qu’on y est !

Le 19/10/2008

Écrit par Philip Beaubaton

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s