Publié dans Annette

« La danse des mots » par Annette


Je me glisse discrètement derrière ma plume.

Elle butine le monde,

De mon regard de troubadour,

Pour le régaler

De l’innocence perdue.

Elle dévoile les êtres

Dans leur vérité nue.

Mes doigts ont l’œil juste et charitable.

Comme une promenade farouche,

Cette musique m’escortera,

Jusqu’au bout de ma vie.

Voletant,

Le temps d’un bonheur,

Avec allégresse et douceur.

Cette toile

Couchée,

Candide,

Rougit mes joues,

Sans honte.

Elle fredonne

Ma mélancolie des joies d’aujourd’hui.

Entre ses bras,

Je roucoule

Comme

L’envol amoureux d’un duo de tourterelles

Sous l’azur

D’un firmament  plombé de mon beau village.

Et

Si

En cette aube glacée

Du troisième millénaire,

Les arbres de ma bourgade

Sont ceux du paradis perdu ?

Annette Canard – Décembre 2013

Auteur :

Chroniqueur libre et indépendant, mais pas dupe sur la définition du mot liberté. Je suis un paresseux pathologique, n'acceptant pas les critères de performance imposés par notre Société. Rebelle qui respecte sa vraie nature, en se laissant vivre parfois dans le rêve.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s