« L’âme ébène des chairs blanches » par Annette


Esclavage

Fardeau de l’histoire

Qui brutalise comme un fouet.

Conscience blanche

Demeurée aveugle à la dignité humaine.

Corps

En souffrance,

Ecorché,

Humilié,

Christique,

Parfois,

Réduit à l’état sauvage.

Calvaire,

Camp de concentration à ciel béant,

Horreur au quotidien,

Cauchemar banalisé

Voilà

Ce que respirent les peaux noires.

Vous,

Captifs

De votre société,

Désarmés,

Impuissants,

Face

A tant

D’injustice,

D’inégalité,

De persécution

Et

De cruauté

Toujours,

Vous embrassez

 La pensée

Que

L’homme noir est différent des autres.

Annette Canard, le 23 janvier 2013

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s