Publié dans Gastronomie

Le Tumulus : Une étape bretonne de bon goût !


Le Chroniqueur PCB
Le Chroniqueur PCB

Le Tumulus est le restaurant qui met tout en œuvre, non seulement pour satisfaire vos papilles mais aussi pour le plaisir des yeux. Ici, à Carnac en Morbihan, dans cette belle maison qui domine la ville, il vous semble soudain que le temps s’est arrêté pour que vous puissiez enfin le savourer comme il se doit, en prenant chaque instant comme un cadeau de la vie.

PCB au tumulus de Carnac
PCB au tumulus de Carnac

Du début à la fin de votre repas, rien n’est laissé au hasard. Tout est délicieux, recherché et de bon goût.

Il faut dire que le Chef n’est pas n’importe qui et ne fait pas n’importe quoi. Jérôme Berthelot n’a que 27 ans et déjà huit années de cuisine puisqu’il était le second de Thomas Chauvet qui sévissait encore en 2012 au Tumulus, lequel est parti travailler à Saint-Tropez puis à Noirmoutier.

Jérôme Berthelot fait partie de ces élèves qui, un jour, dépassent le Maître mais, pour le moment, il prend ses marques dans sa belle cuisine fraîche et innovante autant que savoureuse et raffinée.

Quant à  Laurent Le Solliec, le directeur du restaurant également sommelier, il est capable de vous parler de la cuisine de Jérôme tout en vous conseillant le vin le mieux adapté parmi les 130 références qu’il tient à votre disposition.

Le jardin et la piscine du Tumulus
Le jardin et la piscine du Tumulus

C’est avec Jean-Louis Mathot que nous avons fait étape, le dimanche 22 septembre 2013, dans ce bel endroit ou la table est succulente. Pendant que l’ami Jean-Louis optait pour un nectar de framboises de chez Alain Millat, en apéritif, je préférais m’attarder sur une coupe de Champagne Drapier Carte d’Or à la bulle longue et légère, tout en dégustant des amuses-bouches comme ce tartare de dorade et ce cake au coquillages.

Voila ce que le Chef Berthelot avait concocté, pour cette belle journée dominicale et hautement gastronomique :

Éclair de coquillages de nos côtes crème d’aneth.

6

Millefeuilles de blé noir au tourteau et pop-corn caramélisé aux fruits rouges sauce au cidre brut de Carnac.

7

Lotte cuite à basse température au chutney de citron et girolles – caviar d’aubergines et huile vierge au basilic.

8

Fromages affinés de chez Jean-Yves Bordier

Pim’s abricot revisité au chocolat de Sao Tomé.

9

Mon choix de vin au verre s’était porté sur un blanc Menetou Salon 2012 du domaine Olivier Foucher jusqu’à la lotte et d’un verre de Savigny-les-Beaune 2008 pour les fromages.

10

http://www.hotel-tumulus.com/

Article écrit par Philippe Chauveau-Beaubaton

Crédit photo Jean-Louis Mathot 2013

Auteur :

Chroniqueur libre et indépendant, mais pas dupe sur la définition du mot liberté. Je suis un paresseux pathologique, n'acceptant pas les critères de performance imposés par notre Société. Rebelle qui respecte sa vraie nature, en se laissant vivre parfois dans le rêve.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s