Publié dans Annette

« L’âme en balade » par Annette


Annette Canard dans son jardin de Cerfontaine en Belgique

Mes pensées aiment arpenter les forêts.

Elles honorent les arbres et s’éventent à leur cime.

Ceux-ci apaisent leurs émois et les encouragent à se relier avec ma chair.

Allongées sur le gazon vert tendre,

Elles hument les parfums fiévreux et moites qui s’y sauvent,

Laissent le vent les frôler, les cajoler agréablement.

Elles y contemplent la large palette verdâtre,

Touchent le manteau d’écorce des géants s’élançant vers la voûte.

Leur regard clos,

Elles enlacent le tronc délicat et tendre d’un centenaire,

Se laissant coloniser

Par son pouvoir tutélaire,

Par leurs reliques d’enfance.

Sur le sentier du retour,

Leurs pieds cheminent seuls,

L’apaisement est au rendez-vous.

Souvent,

Elles croisent d’autres pensées généreuses.

S’y infiltrent,

Se lamentent

S’épanchent

Et

Pactisent avec elles.

Complicité,

Accord,

Embellissent les neuves alliances.

Rien

N’est dû au hasard.

La boucle est bouclée.

Annette Canard – Septembre 2014

Auteur :

Chroniqueur libre et indépendant, mais pas dupe sur la définition du mot liberté. Je suis un paresseux pathologique, n'acceptant pas les critères de performance imposés par notre Société. Rebelle qui respecte sa vraie nature, en se laissant vivre parfois dans le rêve.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s