Publié dans Culture, Mlezi

« Ô toi ma douce France » par Mlézi


Douce France

Je me souviens de ce matin d’octobre par un temps brumeux

Scrutant l’horizon sombre

Seul face à mon destin

Je me suis allongé sur le sable

Contre vents et marées

Bercé par le bruissement des vagues

Aux sons des clochers et minarets

Je rêvais de ma belle France toute joyeuse

Aux hymnes colorés et parfumés

Métisse, pastiche, ambre, encens

Hors tous clichés

Loin des querelles sempiternelles

Aux odeurs surannées Je chanterai toujours ta gloire, ma gloire

Et nos victoires avec entrain et sans fin

Toi qui berças mon enfance

De rêves, d’espoirs et d’espérances!

Je te rends hommage Ô toi ma douce France

Ma belle France

Toi la France, lumière des lumières

Lumière des âges

Lumière du monde des Mondes

Lumière des temps.

Écrit par Mlézi, le 30 octobre 2014

Auteur :

Chroniqueur libre et indépendant, mais pas dupe sur la définition du mot liberté. Je suis un paresseux pathologique, n'acceptant pas les critères de performance imposés par notre Société. Rebelle qui respecte sa vraie nature, en se laissant vivre parfois dans le rêve.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s