Publié dans Annette

Au pays des miroirs


Au pays

Fusionnant avec mes paysages nocturnes,

Je m’enchevêtre dans ses lumières fascinantes venues de l’espace.

Un paradis pour une plume en liberté,

En vibration parfaite avec son sol.

Au plus profond de la nuit,

Je couche la danse des chouettes qui s’échappe,

S’effiloche dans l’air et se dilue dans les ténèbres.

Plus bas,

Mon p’tit ruisseau d’eau laiteuse s’ouvre sur des horizons fascinants.

Ses cascatelles dénouent leurs longs cheveux d’eau

Que le vent caresse et souffle en tous sens.

Mon regard s’y reflète,

S’accroupit,

Tant ses tourbillons hurleurs sont vibrants.

J’y formule un secret qui dérive avec l’envie de prendre le large.

Son échappée est étouffée par les flots

Qui le chassent sur la berge où il s’échoue et s’évanouit lentement.

Une lumière divine s’impose à travers les lourds nuages obscurs,

Ses rayons lumineux peignent des falaises au loin,

Donnent des teintes à mon paysage,

Vallée sauvage où la voûte dessine ses contrastes.

Seule,

Dans cet univers,

J’enchaîne les mots,

Allume les étoiles.

Les belles éclairent le ciel translucide qui tait les détails,

Tel,

Un strip-tease derrière un voilage.

 

Annette Canard – Décembre 2014

Auteur :

Chroniqueur libre et indépendant, mais pas dupe sur la définition du mot liberté. Je suis un paresseux pathologique, n'acceptant pas les critères de performance imposés par notre Société. Rebelle qui respecte sa vraie nature, en se laissant vivre parfois dans le rêve.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s