Publié dans Cinéma

La Famille Bélier : Une émouvante histoire !


La famille Bélier

Après tant de critiques négatives sur ce film, il fallait bien que votre chroniqueur préféré s’installe au fond d’une salle obscure pour se rendre compte que la réalité est beaucoup plus belle que nous le disaient quelques imbéciles aux cœurs de pierres qui ne comprennent rien aux belles choses, à croire qu’ils sont venus cuver durant la projection, se réveillant aux moments les plus ordinaires de cette fable rurale et agricole, en occultant le sujet principal du handicap.

On peut dire que la salle était archicomble, au Cinéjade de Saint-Brévin-les-Pins, en ce samedi 27 décembre 2014 à la séance de 20h45.

Cette comédie d’Eric Lartigau est basée sur les rapports que peuvent avoir les personnes malentendantes avec notre monde cacophonique. D’ailleurs, on peut parfois se demander de quel côté est vraiment le handicap, car entendre certaines inepties ne laisse pas totalement indemne.

Si les avis restent partagés, sur la prestation du comédien François Damiens, il n’en demeure pas moins que cet artiste a appris la langue des signes en six mois et que je défie quiconque d’en arriver à jouer ce rôle avec certes un côté un peu gauche, tout en réussissant à nous tirer une larme sur la fin.

Quant à Karin Viard et Eric Elmosnino (Gainsbourg), ils excellent comme à leur habitude.

La toute jeune Louane Emera, que nous avons pu entendre chanter dans la saison de « The Voice 2013 », nous charme plus avec sa voix qu’avec son jeu d’actrice, mais elle débute au cinéma et est perfectible. Grâce à elle l’ensemble est agréable puisqu’elle va même réussir à nous charmer et à nous faire frissonner, voire pleurer, sur une chanson de Michel Sardou… C’est vous dire et ce n’était pas gagné d’avance !

Si la scène chez le médecin ou les premières menstrues de Paula sont jugées limites par certains, cela réussira à d’autres pour avoir le sourire, même si les répliques ou les images restent parfois d’un goût douteux.

D’autres auraient voulu que les rôles principaux soient confiés à des personnes malentendantes, encore fallait-il trouver des artistes à la hauteur de ces comédiens autour desquels tourne l’histoire.

Notre Journal vous recommande chaleureusement ce film et surtout ne prêtez attention aux critiques… Faites-vous votre propre opinion et après on en reparle.

Écrit par Philippe Chauveau-Beaubaton, le 02 janvier 2015

Auteur :

Chroniqueur libre et indépendant, mais pas dupe sur la définition du mot liberté. Je suis un paresseux pathologique, n'acceptant pas les critères de performance imposés par notre Société. Rebelle qui respecte sa vraie nature, en se laissant vivre parfois dans le rêve.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s