Publié dans Dossier Spécial

Charlie Hebdo : Tous morts de rire !


Morts de rire

L’hebdomadaire satirique vient de payer un lourd tribut, simplement pour avoir eu l’outrecuidance de rire de tout et d’avoir un esprit libre et critique.

Face à leurs armes favorites que pouvaient être les crayons, les gommes, les feutres, le papier et les chroniques parfois assassines, ils viennent de tomber sous les balles de fanatiques qui ne sont pas des musulmans mais qui se complaisent à salir l’Islam pacifique par les balles, les têtes coupées et les gorges tranchées, la dictature et la terreur.

Qu’on soit d’accord ou pas avec la satire, le rire, l’humour parfois grincheux ou acide et la dérision, on ne pourra jamais rien imposer et encore moins par la barbarie.

Les auteurs de ces assassinats ne sont que des lâches sans scrupules qui viennent de s’en prendre à des dessinateurs de talent, lesquels étaient aussi libres et rebelles que le sont des collégiens pubères en pleine révolte contre tout ce qui peut porter atteinte à la liberté d’être et d’exister, à l’expression libre qui est le droit le plus élémentaire dont chaque être humain devrait pouvoir disposer.

Outre les victimes de la rédaction de Charlie Hebdo, on compte également de courageux et vaillants policiers pour qui le devoir principal était de protéger d’autres innocents contre la folie meurtrière et sauvage de ces barbares assoiffés de vengeance imbécile et de sang… Ces bêtes immondes ne sont pas des hommes. Le policier blessé et exécuté d’une balle dans la tête, sur le trottoir du boulevard Richard Lenoir, était un vrai musulman qui luttait pour préserver la paix et protéger ses concitoyens.

La liste des tués et des blessés, de cet attentat sanglant est longue et à l’heure de la rédaction de cet article, on ne connaît encore pas toutes les identités des personnes tombées sous les balles de ces infâmes vermines.

Ce qui est incroyable, c’est de savoir que ces prédateurs sanguinaires et armés circulent librement sur notre sol, alors qu’ils sont connus des services spécialisés depuis 2005 et que l’on savait qu’ils revenaient des zones de conflits où se déroule le Jihad… L’un d’eux était d’ailleurs instructeur pour de jeunes recrues à ce qu’ils appellent une guerre sainte, pauvres cons qu’ils sont !

C’est avec une réelle émotion que notre Journal s’associe à la peine des familles endeuillées et est de tout cœur avec les blessés, tant physiques que psychologiques, de cet épouvantable drame.

Continuons, dans la paix, le combat pour la liberté d’expression et surtout gardons-nous bien de faire des amalgames qui n’ont pas lieu d’être.

Comme Charlie-Hebdo, soyons indignés, insolents, critiques et libres, rions et dansons au nez de tous ces tristes extrémistes qui ne comprennent rien à la vie, ne respectant rien ni personne et ne croyant que dans leur folie meurtrière.

Écrit par Philippe Chauveau-Beaubaton

Auteur :

Chroniqueur libre et indépendant, mais pas dupe sur la définition du mot liberté. Je suis un paresseux pathologique, n'acceptant pas les critères de performance imposés par notre Société. Rebelle qui respecte sa vraie nature, en se laissant vivre parfois dans le rêve.

2 commentaires sur « Charlie Hebdo : Tous morts de rire ! »

  1. j’ai aimé la phrase du médecin qui a dit « dire que ce se sont des fous, c’est insulté les fous! »
    notre vision de la France a changé suite à ces horreurs,,,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s