Publié dans Gastronomie, Insolite, Où sortir, Philip Beaubaton, Tourisme

Une sublime étape au Château de la Tour


2

Quelle belle « Maison », ce restaurant du Château de la Tour à Chantilly !

Vous pouvez venir à n’importe quel moment de l’année, l’accueil est toujours très agréable et grandement professionnel, quant à la « Table », elle reste une des meilleures du département de l’Oise.

Ici, nous sommes vraiment dans un château et bien au calme… Une belle manière de se ressourcer entre nature, confort et spécialités culinaires.

1

La carte et les menus sont variés, les plats proposés sont autant goûteux que raffinés et les assiettes superbement décorées, quant aux cuissons elles sont parfaitement maîtrisées, les saveurs sont subtiles, les effluves des sauces travaillées et montées au beurre révolutionnent nos nez imparfaits en venant titiller nos nerfs olfactifs de bien belles manières. L’art culinaire prend ici tout son sens, puisque chaque élément vient s’imbriquer dans une véritable composition artistique et authentique.

6

En cette journée de juillet, après une belle coupe de Champagne et une jolie mise en bouche à la betterave rouge Chantilly, mon choix s’est arrêté sur le «Menu Cantilien», à 50 euros.

En entrée j’ai choisi un croustillant de tartare de daurade parfumé au Tobiko, sommités et purée de brocoli… Une pure merveille pleine de couleurs, de saveurs et une présentation soignée.

7

Vient ensuite une soupière lutée de joue de veau confite et ses petits légumes craquants et là nous ne sommes pas loin du divin. Une viande fondante et goûteuse, sous un merveilleux lutage savoureux et doré au jaune d’œuf.

Un trio de fromages pour lequel j’opte sans salade.

Et pour conclure sur une note sucrée, une belle assiette de fruits frais de saison sous une palette au chocolat doré et sa brume à la vanille Bourbon qu’un serveur, alchimiste d’un instant vient arroser d’un liquide qui se transforme en un joli brouillard aux senteurs de l’Île de la Réunion.

De jolis petits pains frais sont servis tout au long du repas. Nappes et serviettes sont en tissus et la formule de vins au verre est plus que satisfaisante.

Écrit par Philippe Chauveau-Beaubaton

4

Pour voir le Site du Château de la Tour, C’est ICI

Auteur :

Chroniqueur libre et indépendant, mais pas dupe sur la définition du mot liberté. Je suis un paresseux pathologique, n'acceptant pas les critères de performance imposés par notre Société. Rebelle qui respecte sa vraie nature, en se laissant vivre parfois dans le rêve.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s