Publié dans Belgique, Gastronomie, Où sortir

La Fermette de Falaën en Belgique


La Fermette

La Belgique est, décidément, ma seconde patrie sur le plan culinaire. Vous y découvrirez des Tables merveilleuses autant que surprenantes, dans une atmosphère bon enfant, avec un service impeccable, des mets délicatement élaborés et des présentations soignées.

Avec mes deux amis spécialistes en hôtellerie-restauration, dont une Éducatrice et un Chef de Cuisine, nous décidons d’aller nous attabler, pour un dîner sympathique, au restaurant La Fermette de Falaën en Belgique.

Le village de Falaën est situé sur la commune d’Onhaye, Province de Namur en région Wallonne. En empruntant une jolie petite route de campagne, nous sillonnons à travers vieilles maisons, vallons, fermes et champs, avant de rejoindre cette ancienne bâtisse rénovée posée au bord d’une ruelle entre fleurs et verdure.

Sarah Bohet nous accueille avec un authentique sourire et nous place sur sa belle terrasse faite de pierres, sous une tonnelle qui nous protège des derniers rayons de ce fort soleil d’été.

Apéritifs et amuse-bouches se laissent allègrement déguster, pendant que le Chef de Cuisine Michaël Vancraeynest nous concocte Le Sans Soucis, un menu « Bib Gourmand » convenant à chacun de nous trois.

L’entrée se compose d’un tartare de daurade au granité de gin tonic, citron vert et chou-fleur. L’ensemble est frais mais manque un peu de saveur et une tombée de gingembre, un soupçon de coriandre ainsi qu’une pointe de vinaigre balsamique pourraient largement rehausser l’ensemble pour lui donner plus de caractère car la daurade crue est toujours fade.

Pendant que Pauline et Frédéric partent sur une entrecôte de bœuf grillée au feu de bois sauce béarnaise, accompagnée de pommes de terre au four et d’une salade, je décide de m’aventurer sur de la plume de porc ibérique avec sa mousse de carotte fane et sa réduction orange-romarin. Toutes nos viandes sont goûteuses et la cuisson est bien maîtrisée.

En guise de jolie conclusion, le dessert du Chef tourne autour de la fraîcheur de myrtilles en baies et en sorbet, avec de la crème.

Un bien bel endroit à découvrir !

SITE LA FERMETTE

 

Auteur :

Chroniqueur libre et indépendant, mais pas dupe sur la définition du mot liberté. Je suis un paresseux pathologique, n'acceptant pas les critères de performance imposés par notre Société. Rebelle qui respecte sa vraie nature, en se laissant vivre parfois dans le rêve.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s