Publié dans Dossier Spécial

Quand Paris se met en colère !


Police secure the area close Jules Ferry Square in central Paris, on November 13, 2015. A number of people were killed and others injured in a series of gun attacks across Paris, as well as explosions outside the national stadium where France was hosting Germany.  AFP PHOTO / KENZO TRIBOUILLARD
.CRÉDIT PHOTO AFP PHOTO / KENZO TRIBOUILLARD

 

Une centaine de morts au moins, 200 blessés dont une centaine gravement, le bilan de cette nuit d’attentats terroristes islamistes risque encore de s’alourdir dans les heures qui viennent et tant que les auteurs n’ont pas tous été neutralisés.

Nous sommes un Pays en guerre, depuis de nombreuses années et comme dans toutes les guerres, les populations civiles innocentes paient un lourd tribut.

Lorsqu’on est engagé dans un conflit planétaire, il faut arrêter de faire de l’humanisme en accueillant sur notre sol des populations qui n’ont aucunement la volonté de fraterniser avec nous et qui, pour une grande majorité, fuient la Syrie parce qu’ils sont opposants armés au régime en place et qu’ils sont en train de prendre une vraie raclée par les Russes et la coalition.

Certains d’entre eux sont, peut-être, de braves gens au milieu desquels se sont certainement infiltrés de nombreux terroristes islamistes venus exportés leur pseudo guerre sainte en Europe et dont les bagages n’ont pas été fouillés lorsqu’ils sont arrivés, en masse, chez nous.

L’ennemi est chez nous, depuis belle lurette, et ne nous y trompons pas. Aujourd’hui, les soldats d’Allah sont plus nombreux qu’on pourrait le croire, lourdement armés et n’ayant aucune peur de mourir, bien au contraire, puisque c’est le sacrifice suprême qui ouvre les portes d’un paradis qui n’existe que dans leurs têtes de malades.

Mais que tous ces imbéciles sanguinaires se méfient car, si nous sommes un peu plus long à la détente à cause de nos cerveaux lavés par les politiques permissives qui nous gouvernent successivement depuis le départ du Général de Gaulle, il se pourrait que la France se réveille enfin et que Paris se mette en colère.

En France, toutes les révolutions commencent à Paris, et l’Histoire nous le rappelle sans cesse. Alors plus question d’être des moutons prêts à être sacrifier sans se défendre. Allons chercher, au fond de nous, ce qui sommeille en nous comme le courage de nos ancêtres et la bravoure sans faille de ces Gendarmes, Policiers et Soldats qui veillent sur nous et tombent chaque jour afin que nous puissions rester libres. Alors combattons l’ennemi avec eux, résistons et nous vaincrons mais, par pitié, arrêtons de vivre à genoux dans cette passivité sacrificielle et humaniste.

Fermons nos frontières, décrétons l’état d’urgence et nettoyons ce qui doit être nettoyé chez nous, sans états d’âme, pour que chacun retrouve la paix et la sérénité d’après-guerre.

Écrit par Philippe Chauveau-Beaubaton

 

Auteur :

Chroniqueur libre et indépendant, mais pas dupe sur la définition du mot liberté. Je suis un paresseux pathologique, n'acceptant pas les critères de performance imposés par notre Société. Rebelle qui respecte sa vraie nature, en se laissant vivre parfois dans le rêve.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s