Publié dans Archives, Arts, C'est Paris, Cinéma, Contributeurs, Culture, de La Vignalière, Frédéric Vignale, Journal Le Mague, People, Philip Beaubaton, Photos, Provok, Qui êtes-vous ?, Roma Leone

Biographie officielle de Frédéric Vignale


Vignale Bio

 

Cette Biographie de Frédéric Vignale rédigée par lui-même est le seul document sérieux, le concernant, disponible sur le net. Merci de vous y référer pour toute citation concernant cet auteur (elle sera régulièrement mise à jour et tient lieu de page Wikipédia).

Frédéric Vignale est né le 27 avril 1973 à Metz. C’est un jumeau dizygote qui a pour frère Fabrice Vignale, décédé dans un accident du travail en 2009. Il obtient un DEA de Littérature (ayant pour sujet « Le Religieux dans le Septième Sceau d’Ingmar Bergman) et Spiritualité à la Faculté de la même ville (qui fut aussi celle de la naissance de Verlaine) et fonde parallèlement avec Raoul Trentin dit « Jean Victor » la revue poétique « Ellébores » qui permettra, notamment de découvrir l’écrivain Frédéric Egler (Stock) et la poète Philippe Bailly, remarqué par Christian Bobin. A cette époque-là il est plasticien et collagiste et réalisera plusieurs expositions et couvertures de livres avec une technique basée sur le Scotch.

Du 11 septembre 2001 au 11 septembre 2002, il réalisera la performance « WART-ART » avec l’écrivain Carole Zalberg. « Un collage/un texte sur le thème de la guerre qui sera vue dans le monde entier et dont une partie servira d’illustrations pour le livre de Damien Perez « 11 septembre, 11 nouvelles », le premier livre artistique français évoquant les attentats du World Trade Center.

1999, il réalise le premier site Internet de plusieurs écrivains sont celui de Frédéric Beigbeder qui deviendra « Le site un peu officiel de Frédéric Beigbeder », en plein succès de 99 Francs qui sera un gros succès d’audience sur le net et lui permettra de rencontrer le petit milieu parisien artistique en les personnes de Frédéric Taddeï, Michel Houellebecq, Marc-Edouard Nabe, Yann Moix, Gogol 1er, Florian Zeller, David Foenkinos, Patrick Besson, Guillaume Dustan et beaucoup d’autres.

En 2000, il est, très brièvement, chroniqueur sur TF1 dans l’émission de Christophe Dechavanne « Ciel mon Mardi ».

Le 25 avril 2000 naît sa fille Emma- Jade Vignale.

En 2001, il lance le concept d’E-terviews (interview par e-mail ) qui donnera un livre « E-terviews » aux Éditions Idlivre en 2002.

Le 1er janvier 2003, il fonde le journal culturel et sociétal « LE MAGUE », premier journal on-line participatif qui, à ce jour, a été vu par plus de 12 millions d’internautes.

En 2003, il rencontre l’écrivain Franca Maï (Cherche Midi) avec lequel il écrira un manuscrit à quatre mains aujourd’hui disparu et inédit « BI-KI-NI ».

2004, il obtient une pleine page dans le Journal Libération avec un article d’Annick Rivoire intitulé « VIGNALE MULTIFACE ».

2006, il rencontre Philippe Chauveau-Beaubaton avec lequel il collabore au Mague (et ailleurs) et deviendra un de ses amis les plus proches.

2007, suite à son éviction (commanditée par Yann Moix) de l’émission « L’Arène de France » de Stéphane Bern alors qu’il était invité pour témoigner, il écrit le livre « les Censurés de la télé (Éditions Le Bord de l’eau) où témoigneront des personnalités comme l’écrivain Claude Ribbe, l’écrivain Philosophe Ollivier Pourriol ou encore Tristane Banon qui pour la première fois, publiquement, évoquera ses ennuis avec DSK.

Le 25 Mars 2007 naît sa fille Matilda-Rose Vignale.

Parallèlement à ses activités au Mague, il collabore avec de nombreux autres artistes dont le chanteur Edouardo Pisani avec lequel il tourne des clips, des sketchs et des courts métrages. Directeur de collection aux Éditions du Bord de l’eau (grâce à son ami Dominique-Emmanuel Blanchard), il publiera « Signe particulier Edouardo » de son ami et complice Eduardo Pisani. Il créera avec ce dernier le groupe comique « Les frères Étienne » toujours en activité de manière sporadique.

Depuis 2007, Frédéric Vignale a réalisé plus de 1000 vidéos postées sur le Net et plusieurs courts métrages autoproduits devenus cultes pour certains dont « Les ronces », « La femme à la valise » « Je suis le Che Guevarra » ou « La petite joie ».

En 2009, il se lance dans la Photographie, essentiellement en noir et blanc et sortira, en tant que photographe en 2010 « Catwoman in Paris » aux Éditions Ragage dirigée par Thomas Ragage.

En 2010 avec l’éditeur belge et écrivain Patrick Lowie, il créait la collection « Lu sur Facebook » (Éditions Biliki) et publie dans celle-ci un premier recueil d’aphorismes « Frédéric VIGNALE trouve que Louis XIV était vraiment un bon président de la République. Il sortira en 2011 aux Éditions du Littéraire un deuxième recueil de statuts Facebook « Je suis très souvent d’accord avec les gens qui pensent comme moi ».

2010, il rencontre la chanteuse, mannequin et comédienne Roma Léone avec laquelle il collabore depuis de manière très active en photo et vidéo.

En 2012 le livre « Je suis vivant et le reste a moins d’importance », écrit par Vignale est édité.

En 2013, Frédéric VIGNALE a lancé un concept vidéo adapté de ses statuts Facebook en compagnie de l’infographiste Julien Alles « LE LSV » sur Dailymotion. Le Mague a fêté ses 10 ans d’activité.

En 2014, Il sort un recueil de photos « Paris à contre-jour » associé à un concept de vidéo d’interview d’artistes en noir et en blanc.

En 2015, il commence sa collaboration artistique avec la comédienne et actrice Anny-Claude Navarro et une série de films courts sur des portraits de femmes.

Décembre 2015 : Il réalise et écrit avec la comédienne Karine Isambert deux courts métrages « Incurable » et « la Victoire » qui connaissent de beaux succès d’estime.

En Février 2016, il sort le livre « Métro de Paris, station liberté » préfacé par Patrick Lowie chez P.A.T. http://www.e-pat.net

Frédéric VIGNALE collabore régulièrement à des émissions de télévision (M6 / France O) en tant que spécialiste people.

Le Mague : http://www.lemague.net

Site du photographe Frédéric Vignale, cliquez ci-dessous : http://www.fredericvignale.eu

 

VOIR LE REPORTAGE DE 52′ SUR FRÉDÉRIC VIGNALE

 

Auteur :

Chroniqueur libre et indépendant, mais pas dupe sur la définition du mot liberté. Je suis un paresseux pathologique, n'acceptant pas les critères de performance imposés par notre Société. Rebelle qui respecte sa vraie nature, en se laissant vivre parfois dans le rêve.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s