Publié dans Annette

« La mercenaire du Gange  » by Annette


Annette

 

Là-bas,

Règne un duo d’empreintes

Celles du possible et de l’impossible.

Là,

Le pensable peut bondir partout,

Surgir à toute heure.

Là,

Le rêveur,

Le vagabond,

Se dérobent,

Errent captifs d’une flânerie à mi-chemin

Entre Illusion et réel,

Entre,

Mystère et clarté.

Tel,

En ces entrailles,

Le silence

Séquestre toutes les mélodies,

Renferme toutes les poésies

De tous les dialectes.

Sa voûte azurée,

Engrange dans ses brumes,

Aux multiples semblances,

Tous les hasards,

Toutes les épopées,

Toutes les rencontres,

D’où éclatent les orages

De tous les imprévus

Et De toutes les surprises.

 

Annette Canard, le 21février 2016

Auteur :

Chroniqueur libre et indépendant, mais pas dupe sur la définition du mot liberté. Je suis un paresseux pathologique, n'acceptant pas les critères de performance imposés par notre Société. Rebelle qui respecte sa vraie nature, en se laissant vivre parfois dans le rêve.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s