Publié dans Aliza Teraghia, C'est Paris, Contributeurs, People, Philip Beaubaton, Poésies, Qui êtes-vous ?, Société

« BRUXELLES, PARIS, KANTAOUI, CHARLIE, ETC » par Aliza


Aliza

 

Je me sens Bruxelles comme j’ai été Paris,
Les bourreaux sont les mêmes, là en Tunisie
Charlie, des journalistes et des dessinateurs
A Paris, ce furent simplement des spectateurs
Tuer par haine, ou parce qu’on est lobotomisé
Par des prêcheurs juste pour qui Allah rapporte
Laissant leur Coran fermé, juste des cloportes
Que ce soit Boko Haram, Daesh, Al Qaida,
Al Nosra, et y en a plein, en veux-tu, en voilà,
Pas la peine de travailler ou d’avoir son certif
Leur seule instruction est Kalach et explosif
Ils envoient se suicider des filles de douze ans
Ils torturent, massacrent, violent, décapitent,
Mais plus nuls souffles d’humanité les habitent
Ils kidnappent des enfants, les font putains
Et se les revendent en se disant puritains ,
Ils se disent les messagers d’Allah sur terre
J’ignore s’il existe, mais si oui pour eux l’enfer
Celui qu’il font vivre à ceux qui sont différents,
Pendant qu’ils accumulent des masses d’argent,
Rançonnant les malheureux dans les villages
Laissant des monceaux de morts en passages
Alors je dis non, non, plus rien d’autre que non
Assez de nous rassembler en braves moutons
Tandis que les loups regardent et sont contents
Assez de marches en bêlant et en se lamentant
Les moutons en ont marre, on ouvre la chasse
Que partout sans pitié les loups trépassent
Ceux qui discourent et ceux qui exécutent
Envoyer en enfer tous ces enfants de pute
Assez les Grands de commercer à tort
Avec certains pays qui financent la mort
Ayez un peu de respect pour vos citoyens
Éradiquer, vous en avez tous les moyens
Je sais que la Bourse vous tient à cœur
Que vous vous accommodez de l’horreur
Que finalement en meurtres de masses
Vous pouvez dire Ah oui, bon, je passe
Mais vous vous voulez des démocraties
Alors un instant assez de vivre Économie
Vous les Grands, un petit reste d’humanité
Il faut sauver les soldats Amour et Liberté
Sept milliards vont ont confié le monde
N’en faites pas une planète immonde
Détruisez ces ferments d’apocalypse
N’osez plus dire : Désolé, je m’éclipse
Car ce feu tôt ou tard oui nous atteindra
Qui qu’on soit, qu’on pense, où qu’on soit

Aliza Tous droits réservés

Auteur :

Chroniqueur libre et indépendant, mais pas dupe sur la définition du mot liberté. Je suis un paresseux pathologique, n'acceptant pas les critères de performance imposés par notre Société. Rebelle qui respecte sa vraie nature, en se laissant vivre parfois dans le rêve.

Un commentaire sur « « BRUXELLES, PARIS, KANTAOUI, CHARLIE, ETC » par Aliza »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s