Publié dans Annette, Belgique, Contributeurs, Poésies

« Couleurs du temps – Regards féconds » par Annette Canard


Sophie Neveux
Sophie Neveux

 

Je m’accroche aux épines qui percent mes aubes blafardes.
Prêtes à s’éteindre, elles s’attardent,
Me tendent leur piège chamarré d’histoires bavardes.
Leur éternelle revanche, sans répit, me bombardent.

Je peins les jardins de mon âme.
Ses lumières dansent et se pâment.
Ses feuilles font raisonner des venelles sans flamme,
Que le vent ravive sans blâme.

L’orangé sur ma toile héberge les épices dorées et mielleuses,
Butine les amants de marmelades prometteuses,
Éclabousse le soleil couchant de mes nuits de romance voluptueuse,
En fait l’emblème d’une Inde vertueuse.

La symbiose de mon rose,
Arrose ma féminité et son apothéose,
Sue la pêche des champs toute éclose,
Réveille les civilisations ancestrales écorchées qui m’indisposent.

Pour moissonner son jaune, j’étripe le tournesol
J’en tisse une topaze mordorée qui me console.
Cette teinte d’éveil qui siège la fleur me déboussole,
J’en réchauffe la pâleur du monde qui me désole.

Mon azur acclame,
La naïade qui brame.
Une exquise entrave sans drame
Dans la révolte de mon esprit qui s’exclame.

Mon rouge s’habille de passion,
Fruste mes raisons,
Allège mes ébullitions
Quand elles craignent de déplaire par trop de dévotion.

Mes élans sanguins cicatrisés qui me souillaient,
Reflètent mon violet,
Animent des guimauves sans reflet
D’une enfance évaporée qui veillait.

Je demeure accrochée au bout de mes pinceaux.
Les larmes qui nichent au fond de mon berceau,
Forment des rinceaux
Glissant dans mes doigts et enfantent tous ces jolis faisceaux.

Annette Canard, le 03 mai 2016

Je dédie ce texte à Sophie Neveux, pour sa peinture.

Auteur :

Chroniqueur libre et indépendant, mais pas dupe sur la définition du mot liberté. Je suis un paresseux pathologique, n'acceptant pas les critères de performance imposés par notre Société. Rebelle qui respecte sa vraie nature, en se laissant vivre parfois dans le rêve.

Un commentaire sur « « Couleurs du temps – Regards féconds » par Annette Canard »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s