« Le voyage inachevé – Une vie volée » par Annette Canard


Annette

 

C’était le premier jour du printemps,
Une saison pour s’éteindre à jamais.
Au travers les morts,
Des destins brisés,
Des alliances en deuil.

Des vides atroces emplissent les regards,
Des peines colossales saturent les esprits.
Aux travers ces cibles,
Des souvenirs qui résonnent,
Des aventures qui se soldent.

Parce qu’ils étaient là
Aux maudits endroits,
Aux ignobles moments.

Aux travers ces victimes,
Une déchirure
Entre une écrasante sensation d’injustice
Et le lourd fardeau de la fatalité.

J’ose immortaliser la trace
De ceux qui ont égaré leur vie,
Leur offrir un fragment de mon humanité
Pour étouffer toute la barbarie.

Je déshabille chaque portrait,
Ceux qui reflètent notre société.
Ces martyrs c’est nous,
Le deuil des proches,
C’est le deuil des belges.

Annette Canard, le 03 mai 2016

Advertisements

Une réflexion sur “« Le voyage inachevé – Une vie volée » par Annette Canard

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s