Publié dans Incasable, Philip Beaubaton, Politique, Provok, Société, Vue de l'esprit

L’Homme est-il si bête ?


L'Homme est-il si bête

 

Si l’Homme a soif de connaissances pouvant l’aider à évoluer, il est néanmoins resté à l’état primaire dans sa quête du spirituel par le biais des religions.

Après avoir adoré le veau d’or ou les dieux de la mythologie, on constate que l’humain n’a pas progressé d’un pas puisqu’il ne croit pas à ce qu’il voit ou entend mais voudrait croire et déifier ce qui n’existe que dans l’imaginaire collectif depuis la nuit des temps.

Incapable de se gérer seul, le plus fort abuse ainsi du plus faible. C’est donc l’homme lettré qui va dicter ses propres lois et son code de bonne conduite, en prétendant qu’il a été inspiré par l’esprit du divin en se retirant seul en haut d’un mont, sans témoin, et en redescendant avec le premier code civil en vigueur à l’époque.

Faut-il être niais pour gober cela et dire à nos enfants qu’ils sont trop grands pour croire au Père Noël.

Mais comme l’Homme ne s’entend que très rarement avec son voisin, chacun est allé de son côté en pondant ses propres lois soufflées par l’invisibilité d’un dieu imaginaire, avec sa propre culture et donc un dieu différent.

Comme chacun croit avoir raison et pense détenir la vérité, il a voulu convertir le voisin en lui lavant le cerveau ou en lui faisant la guerre au nom du plus fort des dieux… Le sien !

La religion n’est autre qu’un état primaire de la conscience humaine, une croyance parmi les interrogations éparses de l’esprit, alors n’essayez pas de nous faire croire à une mission divine ou à un permis de haïr ou de tuer, disait mon ami Ali.

Si seulement le bon sens et la raison pouvaient triompher des idées obscures et barbares, il n’y aurait pas d’état islamique avec ses fous sanguinaires assoiffés d’attentats contre ce qu’ils appellent les infidèles, allant jusqu’à tuer des milliers d’innocents, même parmi les musulmans qu’ils ne reconnaissent pas du tout comme leurs frères car pour eux ne peuvent être frères que ceux qui prennent le glaive pour pratiquer la guerre sainte.

Sans religion, le monde serait en paix… Et l’Homme, surtout beaucoup moins bête !

Auteur :

Chroniqueur libre et indépendant, mais pas dupe sur la définition du mot liberté. Je suis un paresseux pathologique, n'acceptant pas les critères de performance imposés par notre Société. Rebelle qui respecte sa vraie nature, en se laissant vivre parfois dans le rêve.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s