Publié dans Politique

Ma lettre à François Hollande


PR

 

Monsieur le Président,

Je vous fais une lettre que vous lirez peut-être si vous avez le temps.

Comme tant d’autres citoyens, j’ai voté pour vous, et nous attendions des changements de votre part cependant nos espoirs restent vains.

Vous êtes le Chef des Armées et à ce titre vous avez décidé de mener des guerres extérieures, dans des contrées où la France n’a pas sa place, comme si vous vouliez régenter le monde à la mode américaine, pour des intérêts qui nous échappent, mettant ainsi la population civile française désarmée en danger imminent de mort et votre haute fonction ne vous donne cependant pas le droit d’agir ainsi car votre rôle premier consiste à nous protéger, ce que vous ne faites pas préférant nous sacrifier sur l’autel de vos amitiés douteuses avec certains Pays Arabes qui financent le terrorisme islamiste.

Quand on décide de faire la guerre, il ne faut pas s’étonner de ses conséquences !

Croyez-vous que le bon peuple de France reste encore longtemps un troupeau de moutons abrutis et insouciants dont certaines bêtes, un peu faibles, sont déjà condamnées et sacrifiées par avance, sur décision du berger, pour satisfaire l’appétit féroce du loup sanguinaire qui les attaquera à la gorge, dans l’ultime espoir d’en sauver le plus grand nombre.

Comme tout un chacun je veux vivre, manger, boire, dormir, sortir, aimer sans être sur le qui-vive ne sachant pas quand le boucher va passer. Oui, nous sommes tous mortels et savons que la grande faucheuse passera un jour cependant, pour ma part, je ne suis pas candidat au suicide et j’aimerais, autant que possible, garder ma tête sur mes épaules, d’autant que même s’il m’est arrivé de faire du mal à mes semblables, je pense n’avoir nullement mérité la peine de mort et si j’apprécie parfois la lame d’un rasoir, ce n’est que chez un barbier professionnel et de confiance qui préservera mes carotides, mes jugulaires et ma gorge.

J’en ai assez de vos hommages, de vos appels au calme, de voir notre drapeau national en berne de manière récurrente, de vos promesses d’une guerre gagnée contre le terrorisme islamiste.

Faites la guerre en France et pas à l’extérieur, faites fermer les mosquées Salafistes, faites emprisonner les Imams qui prônent la violence et le Jihad, faites rouvrir le bagne de l’Île du Diable à Cayenne  pour y placer tous ces individus dangereux pour la sécurité de l’état étant certain qu’ils ne pourront s’échapper facilement gardés de l’intérieur par des unités d’élite se relayant et à l’extérieur par des bancs de requins, faites nettoyer vos cités et vos prisons qui sont les principaux nids d’islamistes intégristes et enfin refermez nos frontières puisque nous sommes en guerre afin que l’ennemi ne puisse plus pénétrer en France ni même en sortir jusqu’à son éradication complète… Ou alors, acceptez que nous soyons armés, juste pour assurer notre propre survie.

Monsieur le Président, faites rapidement quelque chose avant qu’il ne soit trop tard mais soyez ferme et nous vous suivrons car, dans peu de temps, le peuple en colère sortira de chez lui et rien ni personne ne pourra plus le contrôler.

Écrit par Philippe Chauveau-Beaubaton

Auteur :

Chroniqueur libre et indépendant, mais pas dupe sur la définition du mot liberté. Je suis un paresseux pathologique, n'acceptant pas les critères de performance imposés par notre Société. Rebelle qui respecte sa vraie nature, en se laissant vivre parfois dans le rêve.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s