Publié dans Aliza Teraghia, Contributeurs, Incasable, Insolite, Philip Beaubaton, Poésies, Provok, Sexy

« Pour un sourire sur Fessebook » par Aliza


Aliza

Pourquoi sur Facebook écrire des poèmes
Pour espérer avoir des « likes » et des « coms »
Mieux vaut montrer mon cul pour qu’on aime
Ceci est commun aux femmes et aux hommes
Tous les mots sont nuls à la vue de fesses
Rondes, fermes, galbées, oui je le confesse
Mes poèmes ne sont qu’un peu mes émotions
Mon cul conduit beaucoup plus à de l’ excitation
On peut le liker ou pas, plus facile qu’un poème
Un cul prometteur de tas de choses, ça on aime
Mes poèmes peuvent varier, mon cul est identique
Pas besoin de réfléchir ou de se montrer critique
Pas besoin d’y chercher un sens qui n’y est pas
On est sur Facebook, pas dans Lacan ou Spinoza
Fessebook est là si adulé de chacune et chacun
Que lorsqu’on n’en voit pas, alors on est chagrin
Le cul, on adore souvent cette belle mappemonde
Sur et entre ses hémisphères, l’esprit y vagabonde
Sans les fesses, où donc exercer son Kamasoutra
Et si il est étique on s’éloigne vraiment de Spinoza
Le cul à lui seul est une forme de poésie si galante
Que rien que d’y penser on a la respiration haletante
Alors vive le beau cul, les belles fesses, le derrière,
Mes pauvres Hugo, Rimbaud, Verlaine, Baudelaire,
Pourquoi avoir jeté votre âme au fil de tant de pages
Au lieu de montrer votre cul sur tous vos ouvrages
Pourquoi sur Facebook écrire encore des poèmes
Pour espérer avoir des tas de « likes » et des « coms »
En avoir ou pas ne sera jamais pour moi un problème
Je continue à les écrire, un sourire sur ma pomme …
Je m’assois pour cela sur mes deux hémisphères
Permettez qu’un instant je vous emprunte mon derrière
Likez, ne likez pas, des like-culs Facebook abonde
Montrez votre cul et attendez-vous à plein de monde
Vous les grands Romantiques, non plus de détresse
Vous chantiez l’amour, l’âme, chantez plutôt la fesse
Le cul de Juliette, le derrière de toutes les héroïnes,
Cyrano, oui, les fesses de Roxane pour tes narines
Tous ces culs qui sur Fessebook vous font tant rêver
Moi je m’éclipse maintenant sur la pointe des pieds .

Aliza Tous droits réservés

Auteur :

Chroniqueur libre et indépendant, mais pas dupe sur la définition du mot liberté. Je suis un paresseux pathologique, n'acceptant pas les critères de performance imposés par notre Société. Rebelle qui respecte sa vraie nature, en se laissant vivre parfois dans le rêve.

Un commentaire sur « « Pour un sourire sur Fessebook » par Aliza »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s