La Renverse de Faby Perier


A l’heure où les mélodies anglo-saxonnes envahissent les ondes, la chanteuse Faby Perier représente un îlot d’espérance pour la chanson française.

Mais qui est donc cette artiste ? Faby est, tout d’abord, une femme pleine de lucidité et de bienveillance. Le combat quotidien qu’elle mène, avec ténacité depuis dix ans, contre son cancer du sein force l’admiration. Elle a donc décidé de vivre pleinement sa passion pour la musique et la chanson, comme une sorte de thérapie associée qui lui permet de positiver et de relativiser.

C’est en 2014 que notre Journal a eu le bonheur de découvrir et de rencontrer, pour la toute première fois, cette chanteuse de trente années d’expériences musicales que notre regrettée Maurane appréciait tant. Faby Perier a un incroyable talent, une signature vocale exceptionnelle qui ne la fait ressembler à nulle autre personne qu’elle, avec ce timbre de voix apaisant voire envoûtant. Son écriture ne peut laisser insensible et on se surprend même, au détour d’un mot qui raisonne en nous particulièrement, à avoir d’agréables frissons, comme si notre Moi Profond avait subitement compris le sens du texte avant notre partie consciente pas toujours éveillée de notre Etre. Faby nous emmène dans l’encre de ses mots, jusqu’aux profondeurs abyssales de notre Univers, vers des voies inexpérimentées de cette richesse de l’Humain.

C’est ce mois-ci que sort son tout nouvel EP « La Renverse », dans ce format musical long contenant 7 titres dont : « Mademoiselle », « L’Européen », « Les mots qui frappent », « Est-ce que tout est écrit », « Chien perdu sans collier », « Ce matin-là » et « Les sans voix », dont les textes sont remarquablement travaillés avec des mots bouleversants qui ne sont nullement des plaintes mais juste des complaintes.

Pourquoi ce titre d’album « La Renverse » ? Tout simplement parce que ce la renverse est ce moment de latence existant lorsque la mer semble retenir son souffle avant de repartir. Ce terme est à l’image de Faby, chargé de l’espoir de continuer ce flux et ce reflux de son énergie vitale. Sa couverture se veut dépouillée et on l’y voit, baignant nue comme au premier souffle de vie, dans ce liquide fœtal que représente l’océan agité sous ce ciel d’orage, en train de résister contre vents et marées, dans le seul but de renaître sans cesse quoi que la vie lui réserve.

La Renverse vient de renverser totalement notre Journal, en nous faisant vibrer comme jamais, dans cette envie de partager avec nos lecteurs, tout en disant : « Faby Perier, on t’aime ! ».

Ecrit par Philippe Chauveau-Beaubaton

Voir en ligne : LA RENVERSE

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s