RSS

Archives de Tag: Frédéric Pierangeli

Étape à Ermitage Moulin Labotte, dans les Ardennes


Notre Journal est revenu à Haybes, au Moulin Labotte et n’a pas été déçu.Que de changements, depuis notre passage en 2015. Ce superbe Hôtel-Restaurant, situé au cœur même de la forêt, a beaucoup évolué, bien que dirigé par un homme omniprésent et seul aux fourneaux.

Les abords sont coquets et fleuris, les haies bien taillées, le parking entretenu tout comme les emplacements pour les vélos et les motos. Quant à la toute nouvelle terrasse couverte, elle permet aux clients de prendre leurs repas à l’extérieur et près du ruisseau lorsque le temps le permet.

Le Chef Frédéric Pierangeli est, contrairement à l’expression, au four et au moulin. Il est cependant secondé, dans ses multiples tâches, par sa famille.

Le service est toujours impeccable et rondement mené. La jolie salle du restaurant, où est posée la roue crantée du mécanisme permettant de produire autrefois l’énergie nécessaire à ce lieu, est toujours un décor merveilleusement poétique pour un déjeuner ou un dîner près de l’âtre, entre poutres et poutrelles, pierres et ardoises ainsi qu’une belle décoration d’intérieur.

Les chambres, de cet ancien moulin du 18ème siècle, ont été entièrement rénovées. Des volets roulants ont été posés à toutes les fenêtres de l’établissement.

Le bar est bien achalandé, la carte des vins surprenante et l’assiette toujours copieuse ainsi que bien soignée dans sa présentation. Les sauces sont savoureuses, les viandes extraordinaires et tout, de l’entrée au dessert, est élaboré et cuisiné au Moulin. Le menu change chaque mois, avec trois entrées froides, trois entrées chaudes, trois plats et trois desserts. La cuisine du terroir ardennais est souvent à l’honneur.

Enfin, un tout nouveau Site Internet a vu le jour. Simple d’accès, il permet aux clients anglais, allemands et néerlandais de découvrir un menu ainsi que les tarifs des chambres dans leurs langues respectives.

Ce Moulin Labotte est un endroit propice à la rêverie où il fait bon se poser pour se ressourcer en pleine nature, tout en effectuant un joli voyage sur les belles idées culinaires de ce Chef inventif qu’est Frédéric Pierangeli.

A découvrir sans plus tarder !

VOIR LE SITE DE ERMITAGE MOULIN LABOTTE

 

Étiquettes : , , , , , , ,

Le Nouveau Site Web du Moulin Labotte à Haybes


L’Ermitage Moulin Labotte à Haybes, dans le département des Ardennes, est une véritable institution culinaire en même temps qu’un havre de paix puisque cet hôtel-restaurant est situé en plein bois, près d’un ruisseau qui vient des massifs.

Le Chef Philippe Etchebest connaît bien le Moulin Labotte puisque son père Jean-Pierre y était lui-même Chef de 1970 à 1977 et que sa mère Christiane est originaire de Haybes.

Aujourd’hui c’est le Chef Frédéric Pierangeli qui est aux commandes des fourneaux, depuis 1984. Figure emblématique de la gastronomie hayboise et personnage haut en couleur, il met tout en œuvre pour satisfaire les bouches des gourmets et les appétits insatiables des gourmands. Son potentiel est énorme, sa cuisine généreuse, ses assiettes copieuses et magnifiquement décorées comme des œuvres d’art.

Son nouveau Site Web est à son image, simple et authentique. On y retrouve tout ce qu’on cherche et tout ce qu’une belle prestation de bouche peut nous offrir comme part de rêve au calme en Val d’Ardenne, à proximité de la voie verte et des sentiers de randonnées.

L’établissement de Frédéric Pierangeli se veut à la portée de tous. Tout un chacun peut donc aller se régaler à sa table, pour des prix très accessibles, afin de déguster les belles inventivités du terroir ardennais que cet excellent Chef revisite d’une belle manière créative autant qu’originale.

Le Moulin Labotte est une très belle Table ouverte dans une bien jolie Maison aux senteurs de cette forêt qui l’entoure et où aventures, évasions et légendes sont reines.

Visiter le nouveau Site Web du Moulin Labotte… C’est déjà prendre part à un joli voyage !

Écrit par Philippe Chauveau-Beaubaton

VOIR LE NOUVEAU SITE WEB DU MOULIN LABOTTE

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Pourquoi pas un Réveillon de Nouvel An, au Moulin Labotte


Moulin façade

ermitage-moulin-labotte

menu-st-sylvestre

menu-dhiver

 

CLIQUEZ ICI POUR ACCÉDER AU SITE DE ERMITAGE MOULIN LABOTTE ET CONSULTER LES ONGLETS

 

Étiquettes : , , ,

Prix Poséidon 2015 de La Libre Gazette


PRIX POSÉIDON 2015 EN HOMMAGE AU PHOTOGRAPHE DE LA LIBRE GAZETTE JEAN-LOUIS MATHOT

PRIX POSÉIDON 2015 EN HOMMAGE AU PHOTOGRAPHE DE LA LIBRE GAZETTE JEAN-LOUIS MATHOT

En hommage au Photographe Jean-Louis Mathot décédé en 2015, le symbolisme du Prix « Poséidon » sera représenté, cette année, par une photo de lui prise sur la mer.

Notre Journal La Libre Gazette, comme chaque année écoulée, vient de décerner ses récompenses pour l’année 2015 si riche en évènements artistiques, culturels et littéraires.

De vrais artistes, artisans, écrivains, photographes, cinéastes, chanteurs, dessinateurs, créateurs d’entreprises, souvent méconnus du grand public et dont les médias traditionnels ne parlent jamais, viennent d’être mis à l’honneur par votre Journal « La Libre Gazette ».

Pourtant, ces artistes sont bien vivants et ont un sacré talent. Certains d’entre elles et eux auront, assurément, un bel avenir et feront la couverture de magazines people, prochainement.

En 2011, nous avons décidé de créer une récompense que nous décernons à quelques artistes qui viennent de marquer cette année qui s’achève.

Pour la 5ème année consécutive, La Libre Gazette vient d’attribuer le Prix «Poséidon 2015» pour féliciter ces gens qui nous font rêver par leur savoir-être et leur savoir-faire.

Les trophées «Poséidon 2015» sont attribués :

 

 

° Au Cinéaste et Photographe Jean-Louis Mathot, mort en 2015, pour le film « Le cri de la baleine ».

Jean-Louis Mathot by PCB2015

LIRE L’ARTICLE ET VOIR LE FILM

 

° A mon père Armand Chauveau-Beaubaton, mort en 2015, pour tout ce qu’il m’a apporté dans la vie.

4

LIRE LE POÈME

° A Patricia et Michel Boreux, Hôtelier et Chef de Cuisine à Rochehaut (Belgique), pour leur esprit d’entreprise et la réalisation d’un complexe touristico-gastronomique d’exception.

patricia-et-michel-boreux-by-pcb2015

LIRE L’ARTICLE

° A Frédéric Pierangeli, Chef de Cuisine à Haybes (Ardennes) pour son parcours professionnel et son implication dans le domaine de l’éducation.

Frederic Pierangeli

LIRE L’ARTICLE

° A Marcel Gillot, Photographe Belge, pour la qualité de son travail et son exposition à Couvin (Belgique).

Marcel Gillot

LIRE L’ARTICLE

° A Betty Chrys, Auteure et Interprète, pour son titre « Souviens-toi ».

betty-chrys

ÉCOUTER LE TITRE « SOUVIENS-TOI » PAR BETTY CHRYS

° Au Chanteur David Bacci, pour l’ensemble de sa carrière musicale et le clip « Je perds mon temps ».

David Bacci (crédit photo Pierre Girod)

David Bacci (crédit photo Pierre Girod)

LIRE L’ARTICLE ET ÉCOUTER LE TITRE DE DAVID BACCI

 

Écrit par Philippe Chauveau-Beaubaton

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,

Un « Accueil Motards » au Moulin Labotte


Moulin façade

Il se passe toujours des évènements, au Moulin Labotte à Haybes dans les Ardennes, entre la France et la Belgique.

Frédéric Pierangeli, maître des lieux et maître queux sévissant aux fourneaux de l’Ermitage Moulin Labotte, a voulu ouvrir son bel établissement au plus grand nombre. Il l’avait déjà fait, en accueillant cyclistes et randonneurs, puis il s’est dit que les chaussures de marche et les bicyclettes n’étaient pas incompatibles avec les Harley Davidson et les Goldwing qu’il recevait pour ce week-end de la Pentecôte.

Plaque Accueil Motards

Une plaque « ACCUEIL MOTARDS » vient d’être apposée à l’extérieur, près de l’entrée de l’hôtel-restaurant, sur la façade de son moulin qui date du 18ème siècle. Les motards auront aussi l’opportunité d’abriter leurs « chevaux de fer » à l’intérieur d’une superbe grange que Monsieur Pierangeli met gracieusement à disposition, pour ses clients à deux roues dont les machines rutilantes doivent être protégées de la rosée du matin.

Garage à motos

Côté hôtel, que de changements, à l’Ermitage Moulin Labotte, avec la réfection des chambres, peintures et salles de bain. Des choix de bon goût et des coloris très tendance.

Chambre 5

Côté restaurant, en plus des menus traditionnels du terroir ardennais inventifs et revisités tous les mois, Frédéric Pierangeli crée la surprise avec deux jolis menus à 20 et 15 euros qui permettent un accès à toutes les bourses, même à celles qui étaient impressionnées par le cadre, n’allant pas jusqu’à pousser la porte de cette bien belle Maison posée au cœur de la forêt ardennaise, dans un calme olympien régénérant où ruisseau et petits oiseaux chantent en parfaite harmonie. Quant aux clients de l’hôtel, ils n’auront plus besoin de ressortir pour aller prendre leurs repas à l’extérieur.

Chef de Cuisine Frédéric Pierangeli

Avec Lysiane, la nouvelle correspondante de notre Journal pour la région Est, nous venons de tester le menu du mois de mai.

Lysiane

Les agapes sont d’essence quasi divine.

Le foie gras aux pointes d’asperges vertes est fait maison. C’est un pur bonheur pour les yeux et les palais délicats, ainsi qu’une invitation au voyage dans le Sud-Ouest pour les papilles gustatives.

Foie gras

Le feuilleté de boudin blanc forestière est un vrai festival de goûts et de senteurs du terroir ardennais. Une assiette qui fleure bon les sous-bois chargés de légendes des Dames de Meuse et des Quatre Fils Aymon, avec des notes merveilleuses qui éclatent et persistent en bouche.

Les Saint-Jacques sur fondue de poireaux procurent un bonheur incommensurable et sont le résultat d’un heureux mariage entre la mer et la terre. Tout cela sur un joli vin de Fleurie.

Enfin la soupe de fraises révèle quelques secrets des jardins de notre enfance, avec des notes très fruitées et superbement envoûtantes dans lesquelles on imagine la présence d’une tombée de menthe blanche pour venir rehausser le tout.

Soupe de fraises

Une cuisine goûteuse et osée, des assiettes surprenantes de générosité, des associations exceptionnelles, du talent, des mariages de couleurs et de saveurs, une poésie gastronomique à l’intérieur de compositions artistiques.

Des casseroles jusqu’au service en salle, tout est magnifiquement orchestré sans être théâtralisé.

Il faut noter l’aide précieuse quoique très ponctuelle d’Eric aux fourneaux, lors du coup de feu, avec son joli savoir-faire à la belge, son sourire et sa bonhomie, ainsi que son travail qui correspond bien à l’attente du Chef de Cuisine Frédéric Pierangeli.

Une mention spéciale également à Samantha, pour son professionnalisme à nous servir en salle, son sourire et sa discrétion nous changent des comportements intrusifs des personnels de certains établissements parisiens. Il faut dire que Samantha est à bonne école, sous la gouverne de Eugénia, même si elle nous paraît parfaitement autonome… Puisqu’elle sait aussi servir seule et nous faire goûter le vin.

Article et photos Philippe Chauveau-Beaubaton

Voir le nouveau Site du Moulin Labotte en cliquant ICI

 

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Image

St Valentin 2015 au Moulin Labotte à Haybes


Menu Moulin

 

Étiquettes : , , , , , ,

Saint-Sylvestre 2014 au Moulin Labotte


moulin

MENU NOUVEL AN 2014

 

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Le Moulin Labotte de Haybes a un nouveau Site


Crédit photo PCB 2013

Crédit photo PCB 2013

 

Site du Moulin Labotte ICI

 

Étiquettes : , , , , , ,

L’Ermitage Moulin Labotte est un paradis !


Ermitage Moulin LabottePCB2013

http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2010/03/05/1972677_l-ermitage-du-moulin-labotte-a-haybes-sur-meuse-dans-les-ardennes.html

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Diaporama « Blankenberge 2013 »


Blankenberge2013

http://www.kizoa.fr/slideshow-maker/d6378271k3472426o1/blankenberge-2013

 

 
1 commentaire

Publié par le 19/10/2013 dans Belgique

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

Le Moulin Labotte en diaporama


Ermitage Moulin Labotte
http://www.kizoa.fr/diaporama/d5453147k3349440o2/moulin-labotte-cr%C3%A9dit-photo-pcb-2013

 
 

Étiquettes : , , ,

Stéphane Raoult, Chef aux 3 Canards, reçoit notre journal


Stéphane Raoult (crédit photo PCB 2013)

Stéphane Raoult (crédit photo PCB 2013)

Les émissions culinaires et autres escapades gourmandes semblent être au goût du jour et plus qu’à la mode, malgré la crise qui nous frappe. Nos évasions, lorsqu’elles ne sont pas fiscales, consistent à aller se rassurer en trouvant une bonne table, pas trop chère, pour mettre un peu de soleil dans nos vies et se croire important, le temps d’un bon repas durant lequel des gens fabuleux se mettent en quatre, pour nous servir.

Stéphane Raoult, Propriétaire et Chef de Cuisine à l’Auberge des 3 Canards à Ognon, dans l’Oise, entre Senlis et Compiègne, est un type fabuleux. Il vient de recevoir notre journal, pour un entretien non prévu, avec simplicité et sourire, en ce samedi 13 avril 2013.

1

Nous connaissions sa très gracieuse femme Julie, ainsi que son élégant Chef de Rang fidèle à cette belle Maison depuis dix ans maintenant, sans toutefois avoir pu rencontrer le Maître des lieux toujours très occupé. Il a donc pu se libérer, quelques instants, pour venir nous parler de l’amour de son métier extraordinaire.

L'Auberge des 3 Canards

L’Auberge des 3 Canards

En le voyant, pour la première fois, il nous a fait penser à Paul Bocuse en plus jeune. Trapu et fort comme un roc, le cheveu rasé court, certains auraient pu croire qu’il était le frère du Chef Frédéric Pierangeli de l’Ermitage Moulin Labotte à Haybes. En fait, il ne ressemble à personne d’autre qu’à lui-même et a sa propre personnalité. C’est un Chef comme on les aime, dans notre journal, à l’écoute du client et qui a la passion de ses fourneaux. Il aime faire plaisir, en se faisant plaisir.

D’origine modeste, il s’est construit à force de travail acharné, en passant par de très grands établissements. Natif de l’Ariège, du sang breton coule aussi dans ses veines. Son caractère est bien trempé et on devine, tout de suite, qu’il est le Chef. Il dispense son savoir, auprès de jeunes gens intéressés par les métiers de bouche et est aussi le délégué, pour la région Picardie, de l’international-club Les Toques Blanches dont la section France a été créée par Maurice Brazier, Chef de Cuisine à Le Méridien Étoile à Paris, soutenu par Joël Robuchon, Paul Bocuse et Roger Verger.

Dans sa belle Auberge des 3 Canards, la décoration a été changée. La couleur d’ensemble est beaucoup plus tendance et on est passé, comme par magie, du vieillot au moderne. Des travaux sont également prévus au bar et en façade, très prochainement.

La Salle à Manger

La Salle à Manger

L’accueil, toujours très chaleureux pour tous, est assuré par la délicieuse Madame Raoult. Quant au service à table, c’est un pur moment de bonheur, surtout avec le concours de la jeune Emma, fille de Julie et Stéphane Raoult, désireuse de connaître tous les secrets du service en salle, sous la houlette du Chef de Rang et avec la permission de ses parents. Emma a d’ailleurs la chance d’avoir une merveilleuse assiette de petits desserts qui porte son joli prénom et à la voir servir, avec classe et le port de tête bien haut, on s’aperçoit vite que bon sang ne saurait mentir.

Décoration soignée, nappes et serviettes en tissus blanc, verres et couverts, tout était parfait, de la mise en bouche au dessert, en passant par le Tatin de boudin blanc aux pommes fruits, le paleron de bœuf aux petits légumes de printemps et le véritable chariot de fromages variés qu’on roule jusqu’à votre table, pour vous offrir le choix de nos belles régions. De jolis, frais et dodus petits pains de campagne ou au pavot, servis à la pince, vous sont proposés tout au long de ce menu gastronomique au prix très démocratique.

4

Pour les personnes désireuses de boire raisonnablement, la formule du vin au verre est parfaitement adaptée. En ce qui nous concerne, un blanc de Loire moelleux, Coteaux-du-Layon, s’est avéré être un agréable accompagnement de l’entrée. Un verre de Bordeaux rouge, Saint-Emilion, sur la viande et le fromage, était nécessaire. Une petite coupe de Champagne clôtura dignement ce pétillant entretien, durant lequel Stéphane Raoult nous parla également de son ami Jean-Claude Jalloux, Chef à la Grange aux Loups et Grand-Maître de la Confrérie du Sabre d’Or.

Pour terminer sur une petite critique n‘engageant que nos goûts, rien ne pouvant être totalement parfait, nos oreilles furent agressées par du Jean-Jacques Goldman, en musique de fond, assez peu propice à la détente et à la rêverie. Heureusement, le patron interviendra pour nous proposer de la musique celtique, sur la douce voix de Nolwenn Leroy, le repas prenant fin en beauté, permettant à notre esprit de s’évader enfin vers les légendes de Brocéliande.

En conclusion, cette merveilleuse Auberge vaut bien un petit crochet par le village d’Ognon.

Écrit par Philippe Chauveau-Beaubaton

 

Site de l’Auberge

 

 
3 Commentaires

Publié par le 14/04/2013 dans Gastronomie

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Thierry Guillon : L’Esprit du Malt de la Montagne de Reims


Thierrry Guillon

Thierry Guillon

Après cette fin de matinée consacrée à visiter les caves de la Maison des Champagnes Lallier, au cœur de la vallée de la Marne et sur la Côte des Blancs à Ay, terroir des grands et premiers crus, en compagnie de mon ami Frédéric Pierangeli et de notre sympathique guide Gérald Henry, nous nous retrouvons pour un déjeuner en famille et entre amis autour de la belle table de Patricia qui dirige le restaurant gastronomique du Château de Rilly, dans le joli petit village de Rilly-la-Montagne, avant de poursuivre cette merveilleuse journée par la visite de la distillerie Guillon du hameau de Vertuelle à Louvois.

Thierry Guillon est un homme chaleureux, souriant et ouvert, comme le sont ces gens qui travaillent sur les produits d’un terroir et sur le fruit de leur propre imagination.

Le parcours de Thierry Guillon est assez peu banal puisqu’il joue son joker en décidant de changer de vie, en s’installant à son compte, alors qu’il bénéficiait d’un emploi lui permettant de vivre confortablement dans le monde du négoce allemand et dans une branche qu’il ne détestait pas.

Avec sa femme Sabine, il rentre en France sur cette terre de la Montagne de Reims, berceau de sa famille.

Bien lui en a pris de vouloir créer ses propres whisky, auxquels il ne peut donner ce nom, même si ses produits sont exceptionnels de qualité et d’authenticité, valant largement certains whisky ou bourbons de grandes renommées.

Dans ses choix, il faut préciser que Thierry Guillon à la chance insolente de bénéficier d’une eau très pure et de grande qualité, laquelle coule au sein de sa propriété. L’eau est, bien sûr, l’élément indispensable à mélanger au malt, avant de procéder à l’étape de surchauffe et de distillation.

Enfin un produit typiquement français et de grande qualité, lequel devrait recevoir le label valorisant du Ministre Arnaud Montebourg dans son périple de son fameux fabriqué en France, puisque l’Esprit du Malt de la Montagne de Reims est typiquement champenois.

Thierry Guillon n’est pas peu fier de nous présenter sa gamme de ses quinze créations et de nous inviter à une étonnante dégustation pleine de surprises aussi étonnantes qu’incomparables, faite d’arômes subtils gardés dans des flacons de légende au travers desquels on peut noter des différences de couleurs et des nez raffinés, avant la mise en bouche qu’il nous faudra malheureusement recracher, pour arriver dignes et debout jusqu’à la dernière bouteille de la collection.

Cette ronde nous conduira vers des mondes insoupçonnés dans lesquels règnent des effluves florales et fruitées, boisées et marines, fumées et tourbées, grâce aux secrets de fabrication et surtout de vieillissement en fûts de chêne destinés, initialement, à d’autres remarquables liquides.

Thierry Guillon est un passionné grandement passionnant, un inventif qui donne l’envie de créer, une âme d’enfant dans un corps d’adulte tout simplement parce qu’il aime jouer pour mieux nous faire sourire.

A n’en pas douter, Thierry Guillon n’a pas fini de faire parler de lui outre Marne !

Pour visiter le Site de la distillerie Guillon, vous pouvez cliquer sur le lien ci-dessous.

ici

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , ,

Goudouli retombe en enfance


 

Étiquettes : , , , , , , ,

La Grange aux Loups à Apremont


Cette belle Auberge de La Grange aux Loups, bien campée dans ce joli petit village tranquille qu’est Apremont, dans le département de l’Oise, m’avait été recommandée par Frédéric Pierangeli de l’Ermitage Moulin Labotte à Haybes-sur-Meuse, dans les Ardennes.

Marie-France et Jean-Claude Jalloux dirigent cette remarquable Maison aux airs d’étape gourmande et de halte de bon goût.

Le Chef de Cuisine, Jean-Claude Jalloux, ne m’était pas totalement inconnu puisque je l’avais croisé au Moulin Labotte, lors de l’inauguration du caveau de sabrage du Champagne de cet établissement.

En dehors de sa passion pour l’Art Culinaire, Jean-Claude Jalloux est aussi le Grand Maître de la Confrérie du Sabre d’Or et également le rédacteur en chef de la revue «Passion du Prestige».

C’est donc sur une coupe de Champagne «Pommery Rosé Apanage» que s’ouvrait ce déjeuner du 15 août 2012, en compagnie du comédien Peire Goudouli. Il faut dire que La Grange aux Loups a l’habitude des célébrités puisqu’on a pu y voir, entre autres et au fil du temps, le chanteur Marc Lavoine, les acteurs Benoît Poelvoorde, Dany Boon, Didier Bourdon et Omar Sy, les réalisateurs Eric Tolédano et Olivier Nakache ou encore les humoristes Jean-Marie Bigard et Vincent Moscato, s’exercer à l’art de sabrer une bouteille de Champagne.

Et malgré toutes ces activités, les prix restent abordables puisque nous avions pu choisir le menu «Fraîcheur d’Eté» proposé à 27 euros et servi dans un superbe salon ouvert sur le jardin bien entretenu, avec plusieurs tranches épaisses de saumon fumé, un filet mignon de porc aux girolles et une coupe de fraises Melba à la crème Chantilly et aux amandes grillées.

Au dos des menus et de la carte, Jean-Claude Jalloux a fait une petite mention dédiée à ses clients et dans laquelle il note que pour lui un client est le personnage le plus important de sa Maison… Une superbe devise dont nombre d’établissements devraient s’inspirer !

Site de La Grange aux Loups

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

The Tontons Flingueurs in Paris


 

Étiquettes : , , , , ,

Réveillons de Noël et Saint-Sylvestre au Moulin Labotte


Hôtel-Restaurant du Moulin Labotte à Haybes (08)

MENU DE NOEL 24 et 25 décembre 2011

Menu à 50€. Hors Boissons Prix Net. T.T.C.

COUPE DE CHAMPAGNE & AMUSES BOUCHES.

*******

DUO DE FOIE GRAS DE CANARD VANILLE TAHITENSIS & CACAO DOUCEURS D’ORANGE.

(Glace Choco au piment d’Espelette.)

********

MILLE FEUILLES DE SAINT JACQUES & CRABE GRATINE SAFRAN

(Crème glacée Safran.)

********

ENTRACTE.

********

CAILLE FARCIE AU FOIE GRAS SAUCE POIRE & SIROP D’ERABLE.

(Crème glacée Chutney Mangue.)

********

BUCHE LAIT D’AMANDE FRUITS ROUGES.

********

CAFE MIGNARDISES.

********

ERMITAGE DU MOULIN LABOTTE. HAYBES SUR MEUSE.

UNIQUEMENT SUR RESERVATION. Tél. 03.24.41.13.44.

E-mail :moulin-labotte@wanadoo.fr

§§§§§§§§§§

MENU SAINT SYLVESTRE 2011.

Menu à 80€ Hors Boissons Prix Net. T.T.C.

Musique. Cotillons.

Coupe de champagne & AMUSES BOUCHES.

*********

ESCALOPE DE FOIE GRAS DE CANARD CHAUD & TERRINE DE FOIE GRAS A LA MANDARINE. (Glace foie gras).

********

CARPACCIO DE SAINT JACQUES MOUSSELINE DE CRABE & BAIES ROSES. (Crème glacée Thé Thaï Rouge).

********

DUO DE LANGOUSTE & HOMARD GRATINE TOMATE BASILIC.

(Sorbet Tomate Basilic).

********

ENTRACTE.

********

CARRE DE CERF AUX DEUX SAUCES MORILLES & POIVRE.

(Crème Glacée Thé Vert Matcha).

********

BUCHETTE ROCHER.

(Glace Rocher).

ERMITAGE MOULIN LABOTTE.

UNIQUEMENT SUR RESERVATION. Tél. :03.24.41.13.44.

Email moulin-labotte@wanadoo.fr

 
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

Frédéric Pierangeli reprend Le Clèves de Charleville


Hôtel "Le Clèves"

 

Le Département des Ardennes est en plein essor, surtout depuis l’arrivée du TGV, et sa Capitale Charleville-Mézières n’est plus qu’à 1h30 du cœur de Paris via la Gare de l’Est.

Le Chef de Cuisine Frédéric Pierangeli, patron du célèbre et magnifique Ermitage du Moulin Labotte à Haybes, dans la Vallée de la Meuse et à quelques encablures de Charleville, est devenu également le nouveau propriétaire de l’Hôtel «Le Clèves» rue de l‘Arquebuse, dans le but de participer au développement économique et touristique carolomacérien, en même temps qu’à l’épanouissement du Val d’Ardennes.

Acteur incontournable de la gastronomie du terroir ardennais, Frédéric Pierangeli s’ouvre à un nouvel horizon du secteur hôtelier en proposant une étape de qualité, dans un secteur calme du Centre Ville plus fréquenté par les piétons que par les automobilistes.

Le Clèves qui change de propriétaire à compter de juin 2011, avec l’arrivée de Frédéric Pierangeli, sera ainsi capable d’offrir 45 chambres confortables durant les dix jours du prochain Festival Mondial des Théâtre de Marionnettes se déroulant à Charleville-Mézières du 16 au 25 septembre 2011.

A l’heure où l’écologie et le rapprochement de la nature deviennent un mode de vie, beaucoup plus qu’un mythe ou un phénomène de mode voire de société, les Ardennes seront le poumon de demain, dans des paysages gigantesques, pour les citadins en mal de verdure et d’authenticité.

A ce titre, Frédéric Pierangeli se charge d’établir une nouvelle passerelle entre le Tourisme Vert et la Gastronomie locale, sur les différentes étapes de la Voie Verte Trans-Ardennes s’étendant de Charleville-Mézières jusqu’à la ville de Givet.

Vue à partir des terrasses

 

 

 

 

Une chambre

 

SITE HOTEL LE CLEVES

 

 

 

 

 

 

 

 
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , ,

Ermitage Moulin Labotte


Tarifs des Chambres au 1er mai 2011

 

Tarif des chambres

Chambre double avec Bain 62 €

Chambre double avec Douche 52 €

Toutes équipées avec :

W.C. – T.V. – Mini bar

Sèche cheveux – Téléphone

Accès Internet Wifi gratuit

Tarifs hors boissons

Soirée Etape 75 €

*****

1/2 Pension 60 €

Pension complète 75 €

par personne à partir de 3 jours

(supplément 10% pour personne seule)

*****

Lit supplémentaire + 30%

*****

Animaux admis 5 € / jour

*****

Petit Déjeuner 8 €

*****

Tarif valable au 01/05/2011 – Prix Nets T.T.C.

 

 
1 commentaire

Publié par le 07/05/2011 dans Ardennes

 

Étiquettes : , , , ,

EDDY HUYSMANS INVENTE LE PONT DES ANGES A BEAURAING


Le sympathique Eddy HUYSMANS

Après «Et Dieu… créa la Femme» de Roger Vadim, est venu enfin le temps d’Eddy Huysmans qui décida de créer en 2010 «Le Pont des Anges», dans la ville Mariale Belge et frontalière de Beauraing, non loin de la ville Française de Givet, dans les Ardennes.

Il fallait bien un nom aussi mignon, au fronton de ce très bel établissement superbement tenu par le sympathique Eddy Huysmans, son épouse Marianne, ainsi que leur équipe, pour attirer les foules.

C’est à deux pas du lieu des apparitions de la Vierge Marie, dans la jolie petite ville Belge de Beauraing, que se situe cette magnifique auberge gastronomique qui ressemble extérieurement à un Motel de Santa Fe qu’aurait pu nous décrire subtilement le romancier Pierre-Emmanuel Scherrer, dans son dernier livre «Desert Pearl Hotel».

Dès que nous pénétrons à l’intérieur de cet endroit magique qui nous dépayse, nous avons l’impression d’entrer dans un petit cocon douillet où tout est beau et de bon ton. On se sent tellement bien là, qu’on ose à peine imaginer en ressortir un jour. On voudrait voir le temps s’arrêter, tout en dégustant mets et art de vivre.

Il y a, dans ce sanctuaire dédié aux plaisirs de la table, un accueil chaleureux et quasiment amical comme on ne le rencontre nulle part ailleurs.

Tout semble parfait et d’une grande élégance, la salle est décorée avec soin et de belle façon, cela nous change des salles à manger vieillottes, avec des trophées de chasse en guise de décorations murales, sous des poutres apparentes encaustiquées comme au siècle dernier.

Eddy vient accueillir ses clients, comme s’il recevait des invités chez lui, avec ce savoir-faire qui n’appartient qu’aux Belges. Il a l’air d’un brave homme, ce Monsieur Eddy, et son discours de bienvenue nous met tout de suite à l‘aise.

De l’entrée au dessert, en passant par le menu du marché ou la carte, avec ses suggestions du moment ou les classiques, tout est cuisiné avec talent. Les assiettes sont décorées avec une méticulosité d’horloger Suisse, les parfums et les saveurs sont au rendez-vous, les sauces et les émulsions sont goûteuses à souhait. Foie gras, carpaccio de bœuf, croquettes aux crevettes grises, médaillons de sole, ris de veau et tartare de bœuf coupé main à l’Italienne vont en ravir plus d’un.

Il faut dire qu’en cuisine œuvre un Chef surdoué et grandement créatif, un talent comme on en trouve si rarement, un petit génie qui aime son métier, un Maître de l’Art Culinaire et un champion de la gastronomie Française. Sonetra Uon dit Sony est bien plus qu’un Chef de cuisine, c’est un vrai créateur, un artiste dans l’âme et jusqu’au bout des ongles, un homme qui ne peut se contenter de réussite moyenne, un vrai perfectionniste qui sait nous emmener dans son univers évolutif et dans une dimension gustative qu’on ne remarque que chez les plus Grands. Son parcours est autant étonnant qu’atypique, puisque le jeune Chef Sony Uon n’aura que 24 ans en mars 2011. Belge, d’origine Cambodgienne, Sony se passionne pour la gastronomie Française et entame des études en ce sens. Il travaillera dans de très grandes Maisons, avant de rejoindre «Le Pont des Anges» d’Eddy Huysmans où il excelle pour le plus grand plaisir de tous. Sony obtiendra la quatrième place des Maîtres Cuisiniers de France et remportera le concours national de la gastronomie, avant d’être sélectionné pour le championnat du monde des métiers de Calgary.

C’est au service en salle que nous avons eu le grand plaisir de retrouver le frère de Sony, toujours à l’écoute de ses clients qu’il adore conseiller dans tous les domaines.

En compagnie du Chef Frédéric Pierangeli de L’Ermitage du Moulin Labotte à Haybes, de Mademoiselle Thérèse B. décoratrice Parisienne et du fin gourmet qu’est le Belge Jacques de Suray-Chopin, nous venons de tester ce restaurant qui ne peut que donner entière satisfaction aux palais les plus délicats, le tout sur d’agréables notes de cerises noires et de fruits rouges d’un vin de Pommard.

 

 

 

Le Chef Sony Uon

 

 

Le Pont des Anges

L'épicurien Jacques de SURAY

La décoratrice parisienne Thérèse B.

 
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Carte et vins au Moulin Labotte 2011


L'ERMITAGE DU MOULIN LABOTTE A HAYBES

Carte Moulin Labotte 1ère partie

Carte Moulin Labotte 2ème partie

Vins 1

Vins 2

Vins 3

Vins 4

Vins 5

Vins 6

 
2 Commentaires

Publié par le 06/01/2011 dans Ardennes

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

LES ARDENNES ET LA CARTE AU TRESOR


HAYBES-SUR-MEUSE (crédit photo: Mairie de Haybes 08170)

Ce lundi 17 août 2009 à 21h40, France 3 et la belle Nathalie Simon nous entrainent dans les Ardennes avec le jeu de «La Carte au Trésor».

En hélicoptère, à pied, en courant ou en nageant, les candidats vont découvrir une magnifique région de France assez méconnue et pourtant la capitale Charleville-Mézières n’est qu’à 1h30 de la Gare de l’Est à Paris et à deux heures par la route.

Les Ardennes c’est d’abord la nature à l’état brut, les forêts et les animaux de légende, les boucles de la Meuse et les massifs de moyenne montagne qui enserrent la vallée et qui la protège.

Ici tout est beau et authentique, comme les gens qui sont fabuleux. Quant à la gastronomie elle est purement sublime et il suffit d’aller à Haybes ou à Hargnies pour s’en rendre compte.

Pays de massifs anciens, de forêts et de légendes, les Ardennes Françaises constituent un véritable poumon vert d’air pur. Les personnes fatiguées, par la ville et les pollutions, trouveront ici un remède naturel pour se régénérer et se vivifier à bon compte.

Les habitants de cette Terre, n’ayant de rude que l’idée reçue de la fausse légende qui l’entoure, sont charmants et très accueillants avec les touristes respectueux qui ne viennent pas en pays conquis. Pour être respecté, il faut être respectable ! Il fait bon vivre dans les Ardennes qui ne se trouvent qu’à une enjambée de Reims. Le sanglier symbolise magnifiquement la robustesse et la combativité Ardennaises.

Quoi de mieux que d’aller se mettre au vert durant quelques heures voire quelques jours, pour aller respirer toutes les subtiles senteurs qui émanent des forêts profondes des Ardennes, odeurs de terre et de chlorophylle avec des notes de champignons des bois comme les cèpes et les girolles. Quel spectacle enchanteur de se retrouver à quelques mètres d’un cerf, d’une biche ou d’un chevreuil.

Les Ardennes, c’est le département du tourisme et de la gastronomie par excellence.

Les loisirs ne manquent pas et l’on peut se promener à pied, à cheval, en train, à bicyclette, en bateau et en voiture. Une voie verte relie la ville de Charleville-Mézières à celle de Givet. Lacs et cours d’eau sont légion. De très beaux sentiers, entretenus et balisés, permettent de s’évader en partant à la découverte d’endroits splendides, culturels et hautement historiques qu’il est impossible de voir ailleurs. Le sentier GR 12 relie d’ailleurs la Capitale Française à la Capitale Belge.

Les Crêtes Préardennaises, la Thiérache, les vallées de la Meuse et de la Semoy, le Sedanais et l’Argonne sont autant d’endroits qui offrent des paysages variés parfois surprenants. Le circuit des ardoisières est à faire absolument, au départ de la ville de Fumay. Des randonnées diurnes et nocturnes, vers Givet, sont également organisées par l’Association Aventure Évasion de Haybes-sur-Meuse.

Les Ardennes n’abritent pas que sangliers, laies et marcassins. Combien d’artistes, du passé et du présent, se cachent au détour d’un petit village. Ce Pays à la belle lumière inspire écrivains, peintres, photographes et poètes. De Paul Verlaine à Arthur Rimbaud, de François Bourdon à André Dhôtel, de Jean-Paul Surin à Philippe Arnould, on chemine au travers d’œuvres qui nous permettent de nous rendre compte de l’amour et de l’attachement, à cette magique et envoûtante Terre d’Ardenne, qui fait que tant d’entre eux ont été un jour subjugués par elle.

Charleville-Mézières est la capitale mondiale de la marionnette. Une escapade vers les villes de Givet, Rethel, Rocroi, Sedan et Vouziers vous ravira, si vous êtes passionnés par l’Histoire et aussi par les fortifications de Vauban. Les légendes ardennaises devraient vous conduire jusqu’à la ville de Monthermé et des quatre fils Aymon.

La charcuterie est un atout majeur de cette région où l’on trouve pêle-mêle de la grosse et de la petite saucisse, du jambon sec d’Ardenne ou de sanglier, du boudin blanc des Ardennes qui est délicieux froid, du saucisson sec ou de sanglier et bien d’autres fabrications artisanales qui nous font voyager au cœur de la tradition la plus ancestrale. Cidre, bière et dinde rouge sont des délices qui appartiennent également au patrimoine ardennais.

De Moulins en Auberges, de Restaurants en Hostelleries, voila des supports qui vous permettront d’allier tourisme et gastronomie au cours de soirées ou de week-end étapes.

Un remerciement tout particulier à Jörg Hartwig, chargé des relations avec la Presse auprès du Comité Départemental du Tourisme des Ardennes, qui m’a aidé de sa documentation pour écrire cet article.

Coup de chapeau à Benoît Sonnet, le dynamique Maire de Haybes-sur-Meuse qui a su mettre sa magnifique commune en valeur et à Frédéric Pierangeli, le jeune patron du Moulin Labotte pour son art de recevoir.

Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à aller sur le Site du Comité

 

www.ardennes.com

Vue aérienne du Moulin Labotte (Photo: JM Benoît)

 
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

REVEILLON EN VAL D’ARDENNE, AU MOULIN LABOTTE


L'Ermitage du Moulin Labotte

Au fond des bois de cette belle rive de Meuse, bordant le petit village de Haybes-la-Jolie, est campée une belle Auberge abritée dans un ancien moulin.
L’endroit sent bon la gastronomie et le terroir Ardennais, le calme et le silence en compagnie de Dame Nature.
Il est bien dommage que l’écrivain Alphonse Daudet n’ait pu connaître ce petit coin de paradis, sinon il aurait pu avoir l’idée d’y écrire une nouvelle à mettre au chapitre des «Lettres de Mon Moulin», tellement l’endroit est atypique et étant donné qu’il s’y déroulent toujours des tranches de vie inoubliables, autour d’une bonne table et d’amis qui nous font rire à gorge déployée. C’est dans cet Ermitage du Moulin Labotte que se passent les rendez-vous avec l’inattendu.
L’établissement sert de toile de fond pour des escapades gourmandes.
Trois bons feux de bois réchaufferont les cœurs et les âmes des touristes en mal d’authenticité et vous pourrez croiser, en ces lieux, quelques artistes locaux venus parfois de la Belgique d’à côté, comme ce poète à la belle tête rubiconde et à la voix tonitruante qui compose des mentions hautement philosophiques à lire pendant qu’on se libère la vessie, ne sachant parfois où poser le regard.

Ici point d’orgue de barbarie ou de singe de cirque, de Fernandel qui vous confessera, de grand Noir pour vous estourbir ou d’hôtelier crapuleux pour vous détrousser de votre argent et de vos bijoux, avant de vous placer sous un bonhomme de neige… car vous n’êtes pas figurant dans le film, en noir et blanc, «L’Auberge Rouge» de Claude Autant-Lara.

Le Chef de Cuisine Frédéric Pierangeli qui sévit au Moulin Labotte vous propose un réveillon de qualité pour la nuit du 31 décembre 2010. Les gourmets et les gourmands n’oublieront pas cette Saint Sylvestre.

Le rapport qualité-prix est surprenant vu qu’on vous propose un festin de roi pour un petit prix, le tout sur une animation musicale, avec en prime des cotillons… mais uniquement sur réservation, alors ne tardez pas chers amoureux de la bonne chère.

 

MENU à 80€ HORS BOISSONS PRIX NET T.T.C.

COUPE DE CHAMPAGNE ROSE & SES AMUSES BOUCHES.

*********

DUO DE TERRINES DE FOIE GRAS DE CANARD & D’OIE.

(Glace figue).

*********

Tartare de dorade salicorne & MIETTES DE CRABE.

(Glace anchois).

********

Homard gratine aux ECREVISSES.

(Glace poivre Sichuan).

********

ENTRACTE.

********

DUO FILET DE KANGOUROU & AUTRUCHE AUX MORILLES.

(Glace Moutarde de Meaux).

********

BUCHETTE ROCHER.

(Glace Choco Piment Espelette).

ANIMATION MUSICALE/ COTILLONS

ERMITAGE MOULIN LABOTTE.

UNIQUEMENT SUR RESERVATION. Tél.03.24.41.13.44.

moulin-labotte@wanadoo.fr

http://www.moulin-labotte.com/

  

 
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

FREDERIC PIERANGELI DEVIENT «MAÎTRE-SABREUR»


Le Grand-Maître Jean-Claude Jalloux et Frédéric Pierangeli

Le Chef Frédéric Pierangeli, de l’Hôtel-Restaurant L’Ermitage du Moulin Labotte en Val d’Ardenne à Haybes-sur-Meuse (08), vient de recevoir la haute distinction de «Maître-Sabreur» des mains et du bout de la lame du Grand-Maître de la Confrérie du Sabre d’Or Jean-Claude Jalloux, lequel lui a également remis, outre son diplôme et son écharpe, un sabre gravé à son nom ainsi que la plaque «Caveau de Sabrage» qui sera apposée à l’extérieur de l’établissement répertorié dans la prochaine revue «Passion du Prestige».

La cérémonie s’est déroulée le vendredi 08 octobre 2010 et L’Ermitage du Moulin Labotte est devenu le Premier Caveau de Sabrage du bon vin de Champagne dans le département Ardennais.

Frédéric Pierangeli pourra, à son tour, initier ses clients demandeurs à l’art sublime de déboucher une bouteille de Champagne à l’aide d’un sabre, un cérémonial qui ne manque certes pas de piquant et assez peu commun. Sa qualité de «Maître-Sabreur» lui confère le droit de délivrer des diplômes aux nouveaux promus dans l’Ordre de cette Noble Confrérie qui rassemble les plus fins gourmets et les amateurs de Champagne.

Souvent jalousé mais rarement égalé, le Chef Frédéric Pierangeli régale ses clients de mets savoureux aux sauces onctueuses dont il a le secret, ainsi que de pâtisseries élaborées par ses soins comme son omelette norvégienne inoubliable. Ce savoir-faire exceptionnel, digne des plus grands, vient d’être reconnu et récompensé par ses pairs comme le Grand-Maître Jean-Claude Jalloux, lui-même Chef du Restaurant «L’Auberge de la Grange aux Loups» à Apremont dans le département de l’Oise.

L’Ermitage du Moulin Labotte est un haut lieu de la gastronomie Française et du terroir Ardennais, un endroit paradisiaque et quasiment magique qui pétille de vie comme les bulles d’un bon Champagne.

Le Champagne est de toutes les fêtes, il apporte bonheur et invite à la convivialité ainsi qu’au partage, à condition toutefois de ne pas en abuser plus que de raison.

Cette soirée était placée sous le signe de la joie et de la bonne humeur. On a pu y noter la présence de Messieurs Joseph Afribo et Benoît Sonnet respectivement Maires des communes d’Acy Romance et de Haybes, ainsi que Conseillers Généraux du Département des Ardennes. Benoît Sonnet s’est retrouvé sabreur d’un soir et a été diplômé.

Enfin venait le tour de notre sympathique confrère journaliste Christian Chardon du quotidien «L’Ardennais», bras droit de Jacques Tillier le PDG de L’Union-L’Ardennais, qui a tranché net le col d’une bouteille de Champagne d’un geste auguste.

Un grand moment bien sympathique, comme on voudrait en vivre plus souvent!

Alors n’hésitez plus, allez faire sauter les bouchons de Champagne à L’Ermitage du Moulin Labotte.

Pour voir le Chef Pierangeli à l’œuvre, c’est

ICI

Le Journaliste Christian Chardon

Les Maires Benoît Sonnet et Joseph Afribo

 
1 commentaire

Publié par le 14/10/2010 dans Ardennes

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

LE MOULIN LABOTTE SABRE LE CHAMPAGNE


Caveau de Sabrage du Moulin Labotte

Haybes n’est peut-être pas le centre du monde, bien que ce joli petit village Ardennais soit situé géographiquement non loin du centre historique de l’Europe.

Berceau du Ju-Jutsu grâce à Maître Jacques Quéro, Haybes est aussi un temple dédié à la gastronomie par l’action sublime d’un Maître Queux qui sévit aux fourneaux et se nomme Frédéric Pierangeli. D’ailleurs les deux hommes se connaissent et s’apprécient tels deux experts dans des Arts qui sortent de l’ordinaire.

L’Ermitage du Moulin Labotte est un restaurant où l’on retrouve le bon goût et l’authenticité du terroir Ardennais via le savoir-faire de son Chef au parcours hors du commun puisque Frédéric Pierangeli, après son passage dans les Troupes de Marine, se destinait plus volontiers à une carrière juridique après son D.U.T.

Son père racheta ce bel établissement qu’était l’Ermitage du Moulin Labotte, mais le Chef de l’époque, absent pour raisons de santé, laissa la place vacante comblée immédiatement par Frédéric Pierangeli devant l’urgence de la situation qui ne pouvait souffrir d’une quelconque défection, au risque de ne plus être crédible.

Frédéric Pierangeli, tel Astérix, tomba dans la marmite en prenant la tête de ce restaurant abordable, malgré son aspect extérieur le faisant ressembler à un petit château. Sur le parking, au milieu de la forêt, on se dit que l’addition va être salée, puis on est agréablement surpris par l’excellent rapport qualité-prix qui classe l’Ermitage du Moulin Labotte parmi les restaurants gastronomiques parfaitement abordables.

C’est le vendredi 08 octobre 2010 qu’un nouveau caveau de sabrage du champagne va voir le jour au sein de l’établissement, sous le haut patronage de la Confrérie du Sabre d’Or dont Frédéric Pierangeli est Chevalier depuis plus de deux décennies.

La soirée inaugurale du 08 octobre 2010 se déroulera uniquement sur invitation pour la cérémonie d’intronisation. C’est seulement après la naissance de ce caveau de sabrage, que l’accès deviendra libre au public et aux clients qui souhaitent une initiation par le Maître des lieux, avec une remise de diplôme de sabreur.

Le sabrage du Champagne reste un Art comportant un véritable cérémonial digne de l’antique Chevalerie. Il est le symbole de ripailles et de festivités, ainsi que d’un supplément d’âme dédié aux plaisirs de la table ne pouvant se réaliser qu’entre connaisseurs et fins gourmets, dans une atmosphère toute conviviale pouvant nous entraîner vers de nouvelles amitiés.

On va ainsi pouvoir voyager entre les effluves des poissons en sauce ou des estouffades de gibier et de civets aux saveurs automnales, tout en contemplant les bulles du précieux nectar de cette terre de Champagne semblant remonter du fond de la coupe comme si elles y prenaient vie.

Le Moulin Labotte est sur Facebook, en accès libre

 

Fan du Moulin Labotte

L'Ermitage du Moulin Labotte à Haybes (08)

 
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :