RSS

Archives de Tag: Moulin Labotte

Le Nouveau Site Web du Moulin Labotte à Haybes


L’Ermitage Moulin Labotte à Haybes, dans le département des Ardennes, est une véritable institution culinaire en même temps qu’un havre de paix puisque cet hôtel-restaurant est situé en plein bois, près d’un ruisseau qui vient des massifs.

Le Chef Philippe Etchebest connaît bien le Moulin Labotte puisque son père Jean-Pierre y était lui-même Chef de 1970 à 1977 et que sa mère Christiane est originaire de Haybes.

Aujourd’hui c’est le Chef Frédéric Pierangeli qui est aux commandes des fourneaux, depuis 1984. Figure emblématique de la gastronomie hayboise et personnage haut en couleur, il met tout en œuvre pour satisfaire les bouches des gourmets et les appétits insatiables des gourmands. Son potentiel est énorme, sa cuisine généreuse, ses assiettes copieuses et magnifiquement décorées comme des œuvres d’art.

Son nouveau Site Web est à son image, simple et authentique. On y retrouve tout ce qu’on cherche et tout ce qu’une belle prestation de bouche peut nous offrir comme part de rêve au calme en Val d’Ardenne, à proximité de la voie verte et des sentiers de randonnées.

L’établissement de Frédéric Pierangeli se veut à la portée de tous. Tout un chacun peut donc aller se régaler à sa table, pour des prix très accessibles, afin de déguster les belles inventivités du terroir ardennais que cet excellent Chef revisite d’une belle manière créative autant qu’originale.

Le Moulin Labotte est une très belle Table ouverte dans une bien jolie Maison aux senteurs de cette forêt qui l’entoure et où aventures, évasions et légendes sont reines.

Visiter le nouveau Site Web du Moulin Labotte… C’est déjà prendre part à un joli voyage !

Écrit par Philippe Chauveau-Beaubaton

VOIR LE NOUVEAU SITE WEB DU MOULIN LABOTTE

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Un « Accueil Motards » au Moulin Labotte


Moulin façade

Il se passe toujours des évènements, au Moulin Labotte à Haybes dans les Ardennes, entre la France et la Belgique.

Frédéric Pierangeli, maître des lieux et maître queux sévissant aux fourneaux de l’Ermitage Moulin Labotte, a voulu ouvrir son bel établissement au plus grand nombre. Il l’avait déjà fait, en accueillant cyclistes et randonneurs, puis il s’est dit que les chaussures de marche et les bicyclettes n’étaient pas incompatibles avec les Harley Davidson et les Goldwing qu’il recevait pour ce week-end de la Pentecôte.

Plaque Accueil Motards

Une plaque « ACCUEIL MOTARDS » vient d’être apposée à l’extérieur, près de l’entrée de l’hôtel-restaurant, sur la façade de son moulin qui date du 18ème siècle. Les motards auront aussi l’opportunité d’abriter leurs « chevaux de fer » à l’intérieur d’une superbe grange que Monsieur Pierangeli met gracieusement à disposition, pour ses clients à deux roues dont les machines rutilantes doivent être protégées de la rosée du matin.

Garage à motos

Côté hôtel, que de changements, à l’Ermitage Moulin Labotte, avec la réfection des chambres, peintures et salles de bain. Des choix de bon goût et des coloris très tendance.

Chambre 5

Côté restaurant, en plus des menus traditionnels du terroir ardennais inventifs et revisités tous les mois, Frédéric Pierangeli crée la surprise avec deux jolis menus à 20 et 15 euros qui permettent un accès à toutes les bourses, même à celles qui étaient impressionnées par le cadre, n’allant pas jusqu’à pousser la porte de cette bien belle Maison posée au cœur de la forêt ardennaise, dans un calme olympien régénérant où ruisseau et petits oiseaux chantent en parfaite harmonie. Quant aux clients de l’hôtel, ils n’auront plus besoin de ressortir pour aller prendre leurs repas à l’extérieur.

Chef de Cuisine Frédéric Pierangeli

Avec Lysiane, la nouvelle correspondante de notre Journal pour la région Est, nous venons de tester le menu du mois de mai.

Lysiane

Les agapes sont d’essence quasi divine.

Le foie gras aux pointes d’asperges vertes est fait maison. C’est un pur bonheur pour les yeux et les palais délicats, ainsi qu’une invitation au voyage dans le Sud-Ouest pour les papilles gustatives.

Foie gras

Le feuilleté de boudin blanc forestière est un vrai festival de goûts et de senteurs du terroir ardennais. Une assiette qui fleure bon les sous-bois chargés de légendes des Dames de Meuse et des Quatre Fils Aymon, avec des notes merveilleuses qui éclatent et persistent en bouche.

Les Saint-Jacques sur fondue de poireaux procurent un bonheur incommensurable et sont le résultat d’un heureux mariage entre la mer et la terre. Tout cela sur un joli vin de Fleurie.

Enfin la soupe de fraises révèle quelques secrets des jardins de notre enfance, avec des notes très fruitées et superbement envoûtantes dans lesquelles on imagine la présence d’une tombée de menthe blanche pour venir rehausser le tout.

Soupe de fraises

Une cuisine goûteuse et osée, des assiettes surprenantes de générosité, des associations exceptionnelles, du talent, des mariages de couleurs et de saveurs, une poésie gastronomique à l’intérieur de compositions artistiques.

Des casseroles jusqu’au service en salle, tout est magnifiquement orchestré sans être théâtralisé.

Il faut noter l’aide précieuse quoique très ponctuelle d’Eric aux fourneaux, lors du coup de feu, avec son joli savoir-faire à la belge, son sourire et sa bonhomie, ainsi que son travail qui correspond bien à l’attente du Chef de Cuisine Frédéric Pierangeli.

Une mention spéciale également à Samantha, pour son professionnalisme à nous servir en salle, son sourire et sa discrétion nous changent des comportements intrusifs des personnels de certains établissements parisiens. Il faut dire que Samantha est à bonne école, sous la gouverne de Eugénia, même si elle nous paraît parfaitement autonome… Puisqu’elle sait aussi servir seule et nous faire goûter le vin.

Article et photos Philippe Chauveau-Beaubaton

Voir le nouveau Site du Moulin Labotte en cliquant ICI

 

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Image

St Valentin 2015 au Moulin Labotte à Haybes


Menu Moulin

 

Étiquettes : , , , , , ,

Saint-Sylvestre 2014 au Moulin Labotte


moulin

MENU NOUVEL AN 2014

 

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Le Moulin Labotte de Haybes a un nouveau Site


Crédit photo PCB 2013

Crédit photo PCB 2013

 

Site du Moulin Labotte ICI

 

Étiquettes : , , , , , ,

Le Moulin Labotte en diaporama


Ermitage Moulin Labotte
http://www.kizoa.fr/diaporama/d5453147k3349440o2/moulin-labotte-cr%C3%A9dit-photo-pcb-2013

 
 

Étiquettes : , , ,

La Saint-Valentin, c’est au Moulin Labotte


Le Moulin-Labotte à Haybes (08)

Le Moulin-Labotte à Haybes (08)

 
 

Étiquettes : , ,

Goudouli retombe en enfance


 

Étiquettes : , , , , , , ,

La Grange aux Loups à Apremont


Cette belle Auberge de La Grange aux Loups, bien campée dans ce joli petit village tranquille qu’est Apremont, dans le département de l’Oise, m’avait été recommandée par Frédéric Pierangeli de l’Ermitage Moulin Labotte à Haybes-sur-Meuse, dans les Ardennes.

Marie-France et Jean-Claude Jalloux dirigent cette remarquable Maison aux airs d’étape gourmande et de halte de bon goût.

Le Chef de Cuisine, Jean-Claude Jalloux, ne m’était pas totalement inconnu puisque je l’avais croisé au Moulin Labotte, lors de l’inauguration du caveau de sabrage du Champagne de cet établissement.

En dehors de sa passion pour l’Art Culinaire, Jean-Claude Jalloux est aussi le Grand Maître de la Confrérie du Sabre d’Or et également le rédacteur en chef de la revue «Passion du Prestige».

C’est donc sur une coupe de Champagne «Pommery Rosé Apanage» que s’ouvrait ce déjeuner du 15 août 2012, en compagnie du comédien Peire Goudouli. Il faut dire que La Grange aux Loups a l’habitude des célébrités puisqu’on a pu y voir, entre autres et au fil du temps, le chanteur Marc Lavoine, les acteurs Benoît Poelvoorde, Dany Boon, Didier Bourdon et Omar Sy, les réalisateurs Eric Tolédano et Olivier Nakache ou encore les humoristes Jean-Marie Bigard et Vincent Moscato, s’exercer à l’art de sabrer une bouteille de Champagne.

Et malgré toutes ces activités, les prix restent abordables puisque nous avions pu choisir le menu «Fraîcheur d’Eté» proposé à 27 euros et servi dans un superbe salon ouvert sur le jardin bien entretenu, avec plusieurs tranches épaisses de saumon fumé, un filet mignon de porc aux girolles et une coupe de fraises Melba à la crème Chantilly et aux amandes grillées.

Au dos des menus et de la carte, Jean-Claude Jalloux a fait une petite mention dédiée à ses clients et dans laquelle il note que pour lui un client est le personnage le plus important de sa Maison… Une superbe devise dont nombre d’établissements devraient s’inspirer !

Site de La Grange aux Loups

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

La tenderie aux grives dans les Ardennes


La tenderie aux grives est une méthode de chasse, traditionnelle et ancestrale, issue du patrimoine Ardennais. Je me souviens y avoir été initié par mon cher Camille Depaix, au cours d’une promenade dans les forêts qui bordent les boucles de Meuse, entre le barrage de l’Uf à Fumay et le Moulin Labotte à Haybes.
La grive est attirée par une petite grappe de sorbier, maintenue dans l’entaille basse qui se trouve sur l’arceau d’une baguette de noisetier plantée dans l’écorce d’arbres ou d’arbustes via un fer à tendre. Dans l’entaille haute de l’arceau, vient se fixer le lacet de crin de cheval à nœud coulissant, on appelle ce piège « la ployette », en patois, et il est fixé à une hauteur pratique qui permet de ne pas travailler avec les bras en l’air ou en bas. La grive vient se poser sur la partie inférieure et se penche pour aller avaler les grains de sorbier, tout en passant tête et cou dans le crin de cheval, puis au moment de s’envoler la grive est prise au piège et s’étrangle rapidement dans le nœud qui coulisse sur son petit cou.
Cette méthode de chasse silencieuse, pratiquée par des tendeurs, fait l’objet de nombreux dénigrements tant de la part des défenseurs de la nature, que des chasseurs armés de fusils, et pourtant l’autorisation annuelle s’étend sur une période très courte, qui va de début octobre à fin novembre. Ce sont bien souvent les gens peu fortunés qui pratiquent la tenderie, non pas pour satisfaire des instincts criminels, mais simplement pour manger un peu de viande qui fait souvent défaut dans l’alimentation du quotidien.
Aujourd’hui, dans cette région de France atteinte par un taux de chômage incroyable, les grives représentent un petit plus saisonnier dans la triste assiette de nos amis Ardennais.
Cette méthode de chasse ne coûte rien, n’est pas dangereuse pour les promeneurs ou les chasseurs de champignons des bois et ne pollue pas. La grive sert à flatter les palais délicats de certains gastronomes en mal d’authenticité, tout en nourrissant d’autres bouches plus affamées.
Il est interdit de faire le commerce du produit de sa chasse et les grives ne se dégustent qu’en famille ou avec des amis. Je me suis laissé dire qu’autrefois le Préfet et le Procureur des Ardennes, qui sont sûrement d’aussi fins gourmets que moi, se laissaient tenter une fois l’an en dégustant ces grives, dans une invitation privée, sur le plateau d’Hargnies, chez une amie commune qui cuisine divinement à l’ancienne, de bons petits plats de cette riche cuisine ardennaise pleine de saveurs généreuses du terroir.
La tenderie aux grives n’est pas plus cruelle que de tirer sur une biche ou un chevreuil qui vous regardent épauler le fusil. C’est une chasse qui fait partie intégrante du patrimoine Ardennais et de l’attachement à cette terre pleine de traditions.
La grive est un met délicat et délicieux qui se partage dans la convivialité, à côté d’un feu à l’âtre crépitant en même temps que rassurant. C’est un plaisir simple que de déguster des grives. Mon odorat se souvient encore de ce bon fumet qui embaumait la maison de ma très chère Raymonde Henry, fin cordon bleu qui savait tellement bien m’accueillir.
Raymonde bardait les grives de lard gras, beurrait sa cocotte en fonte avant de déposer quelques tranches de lard maigre au fond, comme pour servir de lit aux grives qui mijotaient doucement durant une petite heure. Après une belle coloration, Raymonde ajoutait le sel, le poivre, les feuilles de sauge et un peu de genièvre. Le plat était accompagné de pommes de terre appelées « conne di gatte » en Ardennais, ce qui signifie « cornes de chèvres ». Ces pommes de terre recourbées et à chair ferme étaient cuites à l’eau avant d’être arrosées généreusement du jus et des sucs de cuisson des grives… une pure merveille qui valaient certainement les ortolans dégustés par le Président François Mitterrand, dans un savant cérémonial qui consistait à se recouvrir le visage d’une serviette de table pour ne rien laisser échapper des subtiles saveurs.

 

 
3 Commentaires

Publié par le 08/01/2012 dans Ardennes

 

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Réveillons de Noël et Saint-Sylvestre au Moulin Labotte


Hôtel-Restaurant du Moulin Labotte à Haybes (08)

MENU DE NOEL 24 et 25 décembre 2011

Menu à 50€. Hors Boissons Prix Net. T.T.C.

COUPE DE CHAMPAGNE & AMUSES BOUCHES.

*******

DUO DE FOIE GRAS DE CANARD VANILLE TAHITENSIS & CACAO DOUCEURS D’ORANGE.

(Glace Choco au piment d’Espelette.)

********

MILLE FEUILLES DE SAINT JACQUES & CRABE GRATINE SAFRAN

(Crème glacée Safran.)

********

ENTRACTE.

********

CAILLE FARCIE AU FOIE GRAS SAUCE POIRE & SIROP D’ERABLE.

(Crème glacée Chutney Mangue.)

********

BUCHE LAIT D’AMANDE FRUITS ROUGES.

********

CAFE MIGNARDISES.

********

ERMITAGE DU MOULIN LABOTTE. HAYBES SUR MEUSE.

UNIQUEMENT SUR RESERVATION. Tél. 03.24.41.13.44.

E-mail :moulin-labotte@wanadoo.fr

§§§§§§§§§§

MENU SAINT SYLVESTRE 2011.

Menu à 80€ Hors Boissons Prix Net. T.T.C.

Musique. Cotillons.

Coupe de champagne & AMUSES BOUCHES.

*********

ESCALOPE DE FOIE GRAS DE CANARD CHAUD & TERRINE DE FOIE GRAS A LA MANDARINE. (Glace foie gras).

********

CARPACCIO DE SAINT JACQUES MOUSSELINE DE CRABE & BAIES ROSES. (Crème glacée Thé Thaï Rouge).

********

DUO DE LANGOUSTE & HOMARD GRATINE TOMATE BASILIC.

(Sorbet Tomate Basilic).

********

ENTRACTE.

********

CARRE DE CERF AUX DEUX SAUCES MORILLES & POIVRE.

(Crème Glacée Thé Vert Matcha).

********

BUCHETTE ROCHER.

(Glace Rocher).

ERMITAGE MOULIN LABOTTE.

UNIQUEMENT SUR RESERVATION. Tél. :03.24.41.13.44.

Email moulin-labotte@wanadoo.fr

 
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

VIDEO DU MOULIN LABOTTE


http://www.dailymotion.com/video/xdcs0b_ermitage-du-moulin-labotte-a-haybes_travel

 
 

Étiquettes : , , , , , , , ,

L’ ERMITAGE DU MOULIN LABOTTE A HAYBES-SUR-MEUSE DANS LES ARDENNES


Salle Ermitage du Moulin Labotte

L’Ermitage du Moulin Labotte à Haybes-sur-Meuse dans les Ardennes, joli petit village de la Vallée de la Meuse qui porte aussi les doux noms de Haybes-la-Jolie ou Haybes-la-Rose, est un petit bijou, une sorte de joyau déposé dans un écrin de verdure et de calme.

Les habitants des grandes villes trouveront à l’Ermitage du Moulin Labotte tout ce qui fait défaut aux capitales.

Cet endroit est magique comme un conte de fée. Vous vivez-là dans un rêve éveillé et soudain vous retrouvez un véritable bien-être en vous. Un séjour dans ce bel établissement est une véritable cure de jouvence pour l’écologiste qui sommeille en vous. Vous êtes soudain en communion avec la Nature et tous vos sens sont en éveil.

La vue est magnifique lorsque vous arrivez à cette destination qu’on pourrait croire au bout du monde, mais qui est au carrefour de l’Europe et à proximité de Paris et de Reims.

La forêt ardennaise est un des principaux poumons de la France, de quoi faire ici le plein en énergie et en chlorophylle. Des sentiers, qui partent de l’hôtel-restaurant de l’Ermitage du Moulin Labotte, permettent de profiter d’une variété exceptionnelle de paysages. Vous êtes entre ciel et terre, dans les bois qui peuvent vous conduire jusqu’au site exceptionnel des parapentes, ce qui vous permettra d’admirer un morceau de la vallée de la Meuse avec ses boucles majestueuses.

Vous serez enivrés par les fragrances de sous-bois aux notes de cèpes et de girolles et mille autres parfums viendront vous revigorer dans ce climat paisible où le temps semble s’être arrêté sur vos souvenirs les plus doux de cette belle planète. Impossible de ne pas aimer la vie ici.

Pour les passionnés d’histoire et d’architecture locale, il faut savoir que cet ancien moulin date du 18ème siècle et qu’il servait encore aux Haybois (nom que l’on donne aux habitants de Haybes) entre les deux grandes guerres.

L’Ermitage du Moulin Labotte est certainement l’endroit qu’il vous faut pour apprécier la gastronomie du terroir. Vous allez penser que l’endroit est inaccessible financièrement et vous aurez tort, car cette magnifique hostellerie vous propose un menu, une carte et des chambres, à des prix défiant toute concurrence.

L’établissement propose également des soirées étapes dont le montant est plus que raisonnable, d’autant que le Chef de Cuisine Frédéric Pierangeli est habité par un génie créatif qui lui permet de faire des sauces et des compositions gastronomiques que vous ne verrez nulle part ailleurs. Son feuilleté de boudin blanc est à tomber à la renverse. Il y a, au fond des belles assiettes de ce Chef, toute la générosité des gens de l’Ardenne et il est impossible de sortir de table en prétendant avoir encore faim. Demandez-lui de vous confectionner sa fameuse omelette norvégienne, à sa façon, et vous n’en voudrez plus d’autres après votre passage chez lui.

La salle du Moulin, avec ses roues et son feu à l‘âtre, est l’endroit le plus fantastique de cette belle Auberge où tous les amoureux du monde et les vrais gastronomes devraient au moins venir une fois.

Quant aux chambres de l’hôtel, vous y trouverez un sommeil réparateur dans le calme d’une nuit exempte de bruits de scooters ou de divers autres engins. Laissez vos boules Quies et vos somnifères chez vous et venez dormir ici comme un bébé rassuré.

Le service en salle est souvent assuré par un autre Frédéric que celui qui sévit aux fourneaux. Discret, efficace et élégant, il est le complément indispensable à votre confort. Demandez-lui la lune et il ira vous la décrocher.

Tout ce qui est beau est l’œuvre d’une décoratrice parisienne qui revient régulièrement pour changer les thèmes, comme le dernier en date pour la fête de la Saint-Valentin. Cette femme a toujours de bonnes idées et sait mettre en valeur murs, tables et objets. Si vous croisez la belle Thérèse et avez la chance de la voir à l’œuvre, vous comprendrez ce que créer signifie pour elle.

Prochaine étape pour l’Ermitage du Moulin Labotte: la fête des Grands-mères de ce dimanche 7 mars.

Ermitage du Moulin Labotte

52, rue Edmond Dromart

08170 HAYBES

Tél. 03 24 41 13 44

Site:

http://www.moulin-labotte.com/

 
 

Étiquettes : , , , ,

WEEK-END DE LA SAINT VALENTIN EN ARDENNE


Ermitage Moulin Labotte

Pourquoi ne pas oser un week-end en amoureux dans le massif des Ardennes vu qu’il n’y fait pas plus froid qu’ailleurs et que tout ce qu’on dit de négatif sur cette région est une légende, voire une pure invention.
Comme au pays des Ch’tis, les gens ici ont le cœur chaud et le sens des valeurs de la vie.
 Non les Ardennes ne sont pas situées au bout du monde, pas plus en Sibérie qu’au Pôle Nord, mais à 250 kilomètres de Paris et la Capitale Charleville-Mézières est à 01h30 de Paris-Est par le TGV.
 Voilà une belle destination ou le dépaysement est total. Le calme et l’air pur inspirent la poésie et emballent les cœurs amoureux.
 Dans une boucle la Vallée de la Meuse, il existe un beau petit village enserré par de hautes crêtes qui semblent lui servir de protection et qui porte le doux nom de Haybes-la-Jolie. C’est le coin rêvé pour être en communion avec la Nature et le silence.
 Ici on pratique le tourisme vert et chacun pourra choisir de se promener sur la voie verte, qui va de Charleville à Givet, en longeant le fleuve à pied, à cheval, en vélo ou en roller.
 L’Ermitage du Moulin Labotte organise un week-end exceptionnel et de rêve qui commence le vendredi 12 févier 2010 au soir pour se poursuivre le samedi 13 au soir et le dimanche 14 midi et soir. Tous les amoureux de la Terre sont invités à venir se ressourcer en ce lieu magique qui fera frémir les couples à la recherche d’un nid douillet ou d’un petit cocon moelleux.
 Situé au cœur de la forêt ardennaise et à proximité d’un ruisseau d’eau vive, cet ancien moulin a été transformé en une belle auberge qui propose des menus sur des thèmes particuliers… comme celui de la Saint-Valentin qui a un succès fou chaque année.
 Certains pensent que cet endroit est uniquement réservé à une riche clientèle et c’est bien là l’erreur car le Moulin Labotte est à la portée de toutes les bourses. Le menu du midi est proposé chaque jour au prix incroyable de 10 euros avec 1 kir, 1 entrée, 1 plat, 1 dessert, 1 café et ¼ de vin. En ce qui concerne l’hôtel, la chambre avec douche est à 48 euros et le petit déjeuner copieux à 8 euros… alors pourquoi hésiter à pénétrer en ce lieu merveilleux.
 En ce qui concerne le menu de la Saint-Valentin il a été fixé à 40 euros, hors boissons, avec:

Duo de terrines de foie gras à la framboise et myrtille
L’entrelacé de Saint-Jacques et homard gratinés au saumon fumé et lavande
L’entracte
Tatin de magret de de canard à la poire et sirop d’érable
Dessert des amoureux

UNIQUEMENT SUR RESERVATION

Ermitage Moulin Labotte
52 rue Edmond Dromart
08170 HAYBES-SUR-MEUSE
Tél. 03.24.41.13.44 de France
ou 00.333.24.41.13.44 de Belgique
Email: moulin-labotte@wanadoo.fr
Site: www.moulin-labotte.com

Fête des Amoureux

 
 

Étiquettes : , , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :